Face au grand Barça, Arsenal a fini par craquer

le
0
Face au grand Barça, Arsenal a fini par craquer
Face au grand Barça, Arsenal a fini par craquer

Grâce à un doublé de Lionel Messi, le FC Barcelone s'est imposé à Arsenal en huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. Les hommes d'Arsène Wenger ont longtemps résisté, avant de plonger physiquement.

Le debrief

Le FC Barcelone est une machine qui broie tout sur son passage. Même lorsque vous pensez enfin être en mesure de toucher l’exploit du bout des doigts, la machine catalane s’applique à broyer ce début d’ambition qui pointe son nez. Sans briller pendant une petite heure de jeu, les coéquipiers de Lionel Messi ont dominé Arsenal sur sa pelouse et mis un pied et demi en quarts de finale de la Ligue des Champions. Sans briller, mais en dégageant une force tranquille qui semble les rendre insubmersibles. Car, à force de tenir irrémédiablement le ballon, à force de les faire courir sans répit, les Catalans ont épuisé leurs adversaires. D’abord bien en place, les Londoniens ont petit à petit baissé de pied et ont dû se reposer sur leur courage pour tenir. Tenir jusqu’à vingt minutes du terme et l’ouverture du score logique de Lionel Messi… en contre. Un paradoxe, s’il en était besoin, de l’étendue des possibilités dont dispose l’équipe de Luis Enrique.

Pourtant, comme trop souvent, Arsenal va quitter cette première manche avec des regrets. Car quand bien même le Barça dégage une supériorité évidente sur le terrain, Olivier Giroud a eu l’opportunité d’ouvrir le score. Une opportunité que le Français a saisi, mais Marc-André Ter Stegen a déployé ses ailes pour réussir un arrêt magistral à l’heure de jeu. Cruel pour des Gunners qui se sont chèrement battus. Mais à ce niveau-là de la compétition, le fossé technique qui sépare les deux formations était bien trop grand pour espérer mieux. Le match retour au Camp Nou s’annonce d’ores et déjà anecdotique. Une sale habitude pour les hommes d'Arsène Wenger.

Le film du match

21eme minute
Servi à l’entrée de la surface de réparation, Bellerin tente sa chance en ouvrant son pied gauche, mais la défense barcelonaise peut repousser… dans les pieds d’Oxlade-Chamberlain. Au point de penalty, l’Anglais frappe en déséquilibre mais Ter Stegen se couche et capte le ballon.

45eme minute
Juste avant la pause, Busquets trouve Daniel Alves d’une longue ouverture côté droit. Le Brésilien centre de volée pour Suarez, dont la tête à bout portant termine sa course juste à côté !

48eme minute
Premier tir cadré du Barça ! Lancé en profondeur par Iniesta, Neymar profite du mauvais alignement de Koscielny et se présente seul face à Cech. Mais le gardien d’Arsenal remporte son duel !

59eme minute
Sur un centre d’Özil venu de la gauche, Giroud domine Mascherano dans les airs et envoie une tête décroisée au premier poteau. Mais Ter Stegen se déploie pour réaliser un magnifique arrêt et sauver le FC Barcelone !

66eme minute
Sur la droite de la surface de réparation, Suarez fixe Monreal avant de centrer fort devant le but. Esseulé au second poteau, Neymar ne flaire pas le coup et ne se jette pour couper la trajectoire du ballon.

71eme minute (0-1)
But du FC Barcelone ! C’est sur un contre que le Barça trouve la faille. Côté gauche, Neymar s’emmène le ballon et élimine Mertesacker, monté très haut. Le Brésilien échange le ballon avec Suarez et file en direction de la surface adverse. Il attend intelligemment d’aspirer Monreal et glisse en retrait à Messi, esseulé. L’Argentin fixe Cech, le crochète et ouvre le score !

77eme minute
Sur une contre-attaque orchestrée par Messi, Neymar bute sur la défense des Gunners, puis Suarez trouve le poteau gauche de Cech, battu. Arsenal est au bord de la rupture…

83eme minute (0-2)
But du FC Barcelone ! Sur une erreur de relance de Mertesacker, Flamnini est poussé à la faute par Messi. L’Argentin se fait justice lui-même et transforme son penalty sans trembler.

Les joueurs à la loupe

Arsenal
Attendu au tournant après son fiasco contre Monaco il y a un an, GIROUD n’a, comme attendu, pas eu beaucoup de ballons exploitables. Précieux dans le repli défensif, le Français a pourtant failli ouvrir le score à l’heure de jeu, mais Ter Stegen a sorti un arrêt magnifique pour repousser sa tête sur un centre d’ÖZIL. A la baguette des contre-attaques d’Arsenal, l’Allemand a été sur courant alternatif ce mardi soir. Même constat pour A.SANCHEZ, qui s’est montré très dangereux à chaque fois qu’il a tenté d’élever son niveau de jeu sur le côté gauche, avec toutefois une certaine irrégularité. Préféré à WALCOTT, OXLADE-CHAMBERLAIN a déçu, et s’est même blessé sur une action mal négociée en contre. Remplacé par son compatriote au retour des vestiaires.

A la récupération, RAMSEY et COQUELIN s’attendaient à souffrir et à courir après le ballon. Et à ce jeu-là, le Français a davantage souffert que le Gallois. Ce dernier a livré une première période géniale, avec en plus de bonnes premières relances, avant de plonger physiquement (sans perdre son courage) en seconde période. Défensivement, match solide de KOSCIELNY, dont la seule erreur (sans conséquence) fut un mauvais alignement en début de deuxième période. Sur ce coup, CECH l’a sauvé en remportant son face-à-face avec Neymar. Longtemps très bon, MERTESACKER s’est laissé effacer trop haut sur le premier but catalan, avant de complètement manquer sa remise sur l’action amenant le penalty des Blaugrana. Sur les côtés, MONREAL et BELLERIN ont souffert par intermittence mais ont globalement bien maîtrisé leurs adversaires. Pendant 70 minutes là encore...

FC Barcelone
MESSI n’avait encore jamais marqué contre Cech, c’est désormais chose faite. Loin d’être éblouissant, l’Argentin a sagement attendu son heure en multipliant les passes justes et les appels dans les petits espaces. C’est finalement sur une action initiée par un NEYMAR jusque-là décevant que l’Argentin a trouvé la faille à vingt minutes du terme, avant de doubler la mise sur penalty. SUAREZ, également impliqué sur l’action du premier but, n’a pas été très en vue offensivement, avec notamment une tête à bout portant envoyée hors cadre juste avant la mi-temps, ou un poteau sur un duel avec Cech. Derrière ce trio, INIESTA a encore livré un récital dans l’entrejeu. Plus en réussite que RAKITIC, qui sans manquer de justesse technique, n’a que trop peu réussi à ouvrir des brèches par des passes vers l’avant.

A la récupération, match sobre mais utile de BUSQUETS, qui s’est pourtant fait peur en début de match sur un tacle, avec une douleur au genou finalement bénigne. Parfois en difficulté sur les contres londoniens en milieu de première période, la défense barcelonaise n’a finalement pas été plus en danger que cela, à l’instar de la charnière PIQUE-MASCHERANO, toujours sereine. Seul un duel aérien compliqué face à Giroud a fait vaciller l’Argentin. Sur le côté droit, l’entrée en matière délicate de D.ALVES a été oubliée avec la deuxième période de haute voltige du Brésilien. A gauche, match plus discret de J.ALBA. Dans son but, TER STEGEN a sauvé le Barça sur une tête de Giroud alors que le score était de 0-0. Une contribution essentielle.

Monsieur l’arbitre au rapport

Même s’il s’est parfois laisser abuser par les protestations d’A.Sanchez, M.Cakir a bien dirigé les débats en laissant un maximum le jeu suivre son cours. Un seul carton sorti à l’encontre de Monreal en première période.

Ça s’est passé en coulisses…

- Quelques heures avant la rencontre, Cadena Cope a révélé que Neymar et le FC Barcelone auraient signé une lettre d’intention en vue d’une prolongation de contrat du Brésilien jusqu’en 2021.

- Samedi, le FC Barcelone a préparé son déplacement à Londres en s’imposant timidement à Las Palmas en Liga (1-2), tandis qu’Arsenal a concédé le match nul en Cup contre Hull City, pensionnaire de deuxième division (0-0).

- Avant cette rencontre, Petr Cech n’avait pas encaissé le moindre but face à Lionel Messi en six oppositions entre les deux hommes, à chaque fois avec le maillot de Chelsea. Pour sa première avec Arsenal, le Tchèque a cédé à la 71eme minute de jeu.

La feuille de match

C1 (8emes de finale aller) / ARSENAL – FC BARCELONE : 0-2

Emirates Stadium (60 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse excellente
Arbitre : M.Cakir (7)

Buts : Messi (71eme et 82eme, sp) pour le FC Barcelone

Avertissements : Monreal (6eme) pour Arsenal – Piqué (85eme) pour le FC Barcelone

Expulsion : Aucune

Arsenal
Cech (6) – Bellerin (5), Mertesacker (cap) (4), Koscielny (6), Monreal (5) – Coquelin (4) puis Flamini (81eme), Ramsey (6), Oxlade-Chamberlain (4) puis Walcott (49eme), Özil (5), A.Sanchez (5) - Giroud (5) puis Welbeck (72eme)

N'ont pas participé : Ospina (g), Gibbs, Chambers, Campbell
Entraîneur : A.Wenger

FC Barcelone
Ter Stegen (7) – D.Alves (6), Piqué (6), Mascherano (5), J.Alba (5) – Busquets (6), Rakitic (6), Iniesta (cap) (7) - Messi (7), Suarez (5), Neymar (5)

N'ont pas participé : Bravo (g), Adriano, Mathieu, Vermaelen, S.Roberto, A.Vidal, Munir
Entraîneur : L.Enrique

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant