Face à Taubira, Valls marque son territoire

le
1
DÉCRYPTAGE - La déclaration du ministre de l'Intérieur a sans doute comme objectif de freiner les ardeurs d'une garde des Sceaux revigorée.

Sont-ils faits pour ne pas s'entendre, comme le certifient nombre d'observateurs? Avec cette nouvelle déclaration, Manuel Valls prend une nouvelle fois le contre-pied de sa collègue de la Justice, Christiane Taubira. Alors qu'au terme d'une longue consultation d'experts cette dernière crie haro sur la prison, convaincue que l'incarcération crée plus de récidive, le ministre de l'Intérieur propose d'aggraver les peines pour atteinte aux forces de l'ordre. Quand l'un tire dans un sens, l'autre va à l'opposé. Un «grand écart» plutôt classique entre ces deux ministères, mais qui devient assez systématique, les deux ministres jouant deux partitions différentes et se critiquant par conseillers interposés. Valls, qui veut incarner la fermeté républicaine, se voit reprocher de marcher dans les pas de Sarkozy. Christiane Taubira...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • farouxfr le lundi 4 mar 2013 à 12:35

    Ce ne sont que deux minables plus préoccupés par leur avenir politique que par l'intéret de notre pays. Est-cela "servir" ? C'est plutôt "se servir" !