Face à la vague mobile, que vont devenir les cabines téléphoniques ?

le
0
Face à la vague mobile, que vont devenir les cabines téléphoniques ?
Face à la vague mobile, que vont devenir les cabines téléphoniques ?

(AFP) - L'utilisation des cabines téléphoniques s'est effondrée avec l'arrivée de la téléphonie mobile en France au point qu'Orange est en train de les démonter progressivement, mais reste à savoir ce qu'il doit faire des 40.050 cabines qui relèvent du service universel.Au premier janvier 2014 il y avait encore 95.750 cabines téléphoniques en France dont 40.050 relevant du service universel, ce qui correspond à une cabine par ville de moins de 1.000 habitants et 2 au delà.

Orange qui a été désigné comme prestataire pour gérer ce parc pour une durée de deux ans, par arrêté ministériel du 14 février 2012, attend maintenant de savoir ce que le gouvernement va décider pour les deux prochaines années.

L'Arcep, l'autorité de régulation des télécoms a récemment suggéré dans un avis "qu'une réflexion ait lieu sur le périmètre de ce service", ainsi qu'une "modification technique concernant le calcul du coût de cette composante du service universel, dont le financement est assuré par les différents opérateurs".

Orange indique en effet "qu'il va devoir procéder à d'importants investissements pour rénover ou entretenir ces cabines", assure l'Arcep.

En 2013, ces publiphones ont coûté 11,6 millions d'euros sur les 30,7 millions que coûte le service universel (cabine, annuaires et tarifs sociaux dans le fixe...), et cette somme devrait atteindre 12,3 millions en 2014, selon les chiffres de l'Arcep.

Or le volume annuel des communications, qui représentait 4,3 milliards de minutes en 1998, ne représentait plus en 2012 que 100 millions de minutes, soit, en moyenne, 3 minutes de communication par jour et par cabine.

Et on comptait fin 2013 en France 76,7 millions de carte Sim, les cartes à puce utilisées dans les téléphones portables.

Internet intégré au service universel ?

"Face à la décroissance d'usage et vu qu'Orange supporte des coûts pour exploiter les cabines téléphoniques, le groupe a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant