Face à la Russie, les Etats-Unis déploient des chars en Europe de l'est

le , mis à jour à 15:48
6
Face à la Russie, les Etats-Unis déploient des chars en Europe de l'est
Face à la Russie, les Etats-Unis déploient des chars en Europe de l'est

Washington a décidé de montrer les muscles face à la menace russe, tout en réfutant l'idée d'une nouvelle guerre froide. Les Etats-Unis ont annoncé mardi le déploiement temporaire de leurs armements lourds sur le flanc Est de la «zone» Otan, sans mobiliser de troupes, au moment où les affrontements semblent s'intensifier en Ukraine.

«Nous allons temporairement stationner des armements pour une brigade, comprenant des véhicules de combats et des équipement associés, dans les pays de l'Europe centrale et orientale», a déclaré mardi à Tallinn, en Estonie, le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, à la veille d'une réunion des ministres de la Défense de l'Otan.

«Nous ne cherchons pas la guerre froide, et encore moins la guerre chaude avec la Russie, nous allons défendre nos alliés», a déclaré mardi à Tallinn Ashton Carter, en précisant que les Etats-Unis allaient déployer leur matériel dans les pays baltes, en Pologne, en Bulgarie et en Roumanie.

90 chars déployés dans les pays membres de l'OTAN

Selon le Pentagone, les 250 pièces d'armement lourds se répartissent en 90 chars lourds Abrams, 140 véhicules blindés Bradley, et 20 canons auto-moteurs. C'est la première fois que des armes lourdes américaines seront ainsi déployées dans ces pays qui ont adhéré à l'Otan et qui, avant la chute du mur de Berlin, appartenaient à la sphère d'influence de l'Union soviétique.

«Les Américains adressent ainsi un signal clair, à la fois à la Russie, aux alliés des Etats-Unis et aux autres grandes puissances, pour montrer que les USA restent une puissance mondiale, capable de contenir la menace russe dans la région, qu'ils ne sont pas une puissance sur son déclin», a déclaré Marcin Terlikowski, analiste à l'Institut polonais des Affaires internationales (PISM).

A Bruxelles, l'ambassadeur des Etats-Unis à l'Otan, Douglas Lute, a souligné qu'il s'agira de «chars vides» et de «véhicules ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le mercredi 24 juin 2015 à 17:41

    Les USA osent dire qu'ils ne feront pas de course aux armements!! Budget militaire US = autant que tous les autres budgets militaires de la planète réunis !

  • M4661438 le mercredi 24 juin 2015 à 14:12

    ces américains sont la plaie du monde !

  • Berg690 le mercredi 24 juin 2015 à 14:07

    La paranoïa semble progressivement gagner tous les niveaux du pouvoir kiévien : depuis l’affaire opposant Porochenko à Kolomoïsky, tout le monde soupçonne tout le monde. Les accusations d’espionnage russe sont récurrentes et on y voit des espions partout… On purge à tours de bras

  • Berg690 le mercredi 24 juin 2015 à 14:05

    D’ailleurs, le potentat de Kiev,Petro Porochenko redoute l’effet boomerang induit par la destitution de son prédécesseur, Viktor Yanukovitch. Le boucher de Kiev a demandé à la Cour constitutionnelle de l’Ukraine de vérifier la conformité de la loi destituant Yanukovitch, étant avant tout préoccupé par son propre sort.

  • Berg690 le mercredi 24 juin 2015 à 14:05

    Le chantage que mènent l’Union européenne et les Etats-Unis à l’encontre de la Fédération de Russie au sujet de l’Ukraine s’accompagne désormais d’une nécessité urgente de sauver le régime corrompu mis en place en février 2014.

  • noterb1 le mercredi 24 juin 2015 à 12:01

    Les américains n'ont aucune idée de la façon ont réagissent les autres peuples . Ils pensent déstabiliser Poutine mais en fait le renforcent . Ils savent très bien que la Russie ne veut pas envahir l'Ukraine sinon elle l'aurait fait en quelques jours avant que les occidentaux ne réagissent .... comme en 2008 pour répondre à l'autre malade de Saakhavili .