Face à la révolution numérique, les agences bancaires se réinventent

le
0
Elles seront demain moins nombreuses, mais plus cosy et connectées pour intégrer les nouvelles technologies.

En France, chaque année, la fréquentation des agences bancaires baisse de 5%. La révolution digitale, qui permet aux clients de gérer leurs finances depuis leur salon ou leur bureau, oblige donc les grands réseaux à réfléchir à l'avenir de leurs agences. Dans l'Hexagone, plus de 1000 d'entre elles ont fermé leurs portes entre 2008 et 2012. «En Espagne, en Italie, environ 20% des agences bancaires ont déjà disparu», souligne Stanislas de Roys, associé responsable du département Banking chez Capgemini Consulting.

Du «shop» au «flagship»

Comme d'autres secteurs d'activité, la banque est contrainte de réfléchir à une nouvelle coordination entre le monde physique et digital, d'imaginer des passerelles. Pour Capgemini Consulting, par exemple, il n'y a pas une agence du futur mais plusieurs. Pour réduire leurs coûts, les banques devraient dévelop...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant