Face à la crise, quand les cadors bafouillent

le
0
INFOGRAPHIE - Suicides chez France Télécom, faux espionnage chez Renault, scandale du Médiator chez Servier? Face à la pression des médias, les dirigeants n'ont pas su réagir. Des défaillances qui n'ont toutefois pas impacté leurs performances économiques et boursières.

Ils s'appellent France Télécom, Renault ou Servier. Leur point commun ? Tous ont récemment essuyé des scandales au niveau national : la vague de suicides chez le spécialiste des télécommunications, l'affaire du faux espionnage industriel pour la marque au losange, celle du scandale de santé publique pour le laboratoire pharmaceutique. Malgré leurs armadas de communicants, leurs dirigeants ont eu des propos malheureux - déplacés ou erronés -, renforçant les attaques médiatiques à l'encontre de leurs sociétés. Un peu à l'image de Dominique Strauss-Kahn qui -avant de se faire arrêter ce week end pour une affaire de moeurs- était monté fin avril dans la Porsche d'un de ses conseillers en communication, et dont la presse a fait ses choux gras, déplorant le retour d'une certaine «gauche caviar».

Dernièrement, France Télécom s'est encore retrouvé dans l'½il du cyclone avec l'immolation d'un employé sur le parking d'un de ses sites, relevant à 58 le nombre de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant