Face à la crise politique: «changer le premier ministre»

le
2
VIDÉO - Malgré son allocution indignée face au députés, Jean-Marc Ayrault concentre les critiques de l'opposition. Certains exigent sa démission, une option «dangereuse» dans le contexte instable pour les députés de la majorité.


Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 4 avr 2013 à 08:45

    L’hyperchleuasme (consiste à se déprécier et avouer un forfait afin d'en cacher un plus grand). Donc d'avouer un ensemble de fautes commises par les politiques dans le cadre de la sociale-démocratie : oui nous cumulons les mandats, oui nous nous en mettons plein les poches, oui nous avons des cagnottes en argent liquide, oui nous sommes coupables... pour masquer le fait que la sociale-démocratie est, fondamentalement, philosophiquement et légalement un système basé sur la corruption.

  • jbellet le mercredi 3 avr 2013 à 21:55

    ayrault pourrait servir de fusible!!