Face à la crise, Merkel veut plus de fédéralisme

le
0
La Chancelière a prononcé un discours très fédéraliste pour l'Europe économique et monétaire, devant les chefs de partis du parlement européen, à Bruxelles.

Correspondant à Berlin

La campagne d'Angela Merkel pour imposer sa vision de l'Europe marche à plein régime. Dans un discours programme devant le Parlement européen, la chancelière allemande a livré, ce mercredi, ses réflexions sur le futur de l'union économique et monétaire. Devant les députés européens, que la domination exercée par Berlin sur l'UE laisse souvent sceptique, Merkel a lancé un appel à «approfondir et renouveler» l'Union économique et monétaire pour l'armer face aux défis de l'avenir.

Angela Merkel a appelé l'Union européenne a tirer les leçons de la crise, en corrigeant les erreurs commises lors de la création de la monnaie unique. La chancelière juge que l'UE ne peut pas se satisfaire des instruments d'urgence, mis en place pour combattre la crise de la dette. «Nous n...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant