Face à la crise, l'Égypte forme un nouveau gouvernement

le
0
Dix nouveaux ministres ont prêté serment dimanche, veille d'une rencontre avec le FMI.

C'est un défi de taille qui attend les dix nouveaux ministres égyptiens qui ont prêté serment ce dimanche devant le président Morsi. En pleine débandade économique, et à la veille de la visite d'un représentant du Fonds monétaire international visant à reprendre les discussions sur un prêt de 4,8 milliards de dollars, ils devront s'atteler à rassurer les investisseurs internationaux tout en ménageant la confiance ­nationale, déjà largement entamée par la récente crise suscitée par la nouvelle Constitution jugée ­liberticide.

Parmi les portefeuilles visés par le remaniement se trouvent ceux de l'Intérieur, des Transports, de l'Électricité, du Développement ­régional, de l'Aviation civile et celui très stratégique des Finances. Son détenteur, Momtaz al-Saïd, a été remplacé par El-Morsi El-Sayed Hegazy. L'homme, novice au sein de l'appareil d'État, est un universitaire s...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant