Face à la crise grecque, le gouvernement veut aller vite

le
0
La session extraordinaire du Parlement, décidée lundi par Nicolas Sarkozy, se tiendra du 6 au 8 septembre.?

La session extraordinaire surprise sera express. François Fillon a écrit mardi aux présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat pour fixer les contours de la session parlementaire qu'a décidé de convoquer Nicolas Sarkozy pour entériner rapidement le plan européen d'aide à la Grèce. «Afin d'être en mesure d'aider rapidement la Grèce dans son effort de redressement, et pour faire face aux risques de contagion de la crise grecque aux dettes souveraines d'autres pays de la zone euro, il est essentiel de mettre en œuvre les nouvelles modalités d'intervention du Fonds européen de stabilité financière le plus vite possible», écrit le premier ministre à Bernard Accoyer et Gérard Larcher.

Le projet de loi de finances rectificative pour 2011, entérinant l'accord pris par les dix-sept chefs d'État et de gouvernement de la zone euro le 21 juillet dernier lors du sommet de Bruxelles, a été présenté lundi en Conseil des ministres. Et le chef de l'État souhaitait

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant