Face à la crise des migrants, l'UE débloque 2,4 milliards

le , mis à jour à 17:23
1

(Actualisé avec précisions chiffrées sur l'aide à la France et à la Grande-Bretagne, § 7) BRUXELLES, 10 août (Reuters) - La Commission européenne a approuvé lundi le déblocage d'une aide de 2,4 milliards d'euros sur six ans pour aider les pays européens à faire face à l'arrivée croissante de migrants sur leur territoire. L'Italie recevra le soutien le plus important avec près de 560 millions d'euros tandis que la Grèce bénéficiera d'une aide de 473 millions d'euros. Une partie de cette aide ira également aux autorités françaises et britanniques qui tentent de trouver une solution à la crise provoquée par les migrants installés à Calais et qui tentent de passer en Grande-Bretagne. Une dizaine d'entre eux ont trouvé la mort depuis le début du mois de juin. "Nous sommes désormais en mesure de verser les fonds destinés au programme national français et le Royaume-Uni a d'ores et déjà reçu le premier versement du financement qui lui revient", a précisé lors d'une conférence de presse Natasha Bertaud, une des porte-parole de la Commission européenne. "Ces deux programmes, entre autres choses, concerneront la situation à Calais", a-t-elle ajouté. La Grande-Bretagne a reçu 27 millions d'euros de financements communautaires d'urgence, la France en recevra 20 millions dans le courant du mois, ont précisé les services de la Commission. Vendredi, le Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR) a réclamé une "réponse exceptionnelle d'urgence" à la crise des migrants dans le secteur de Calais. "Le HCR réitère un appel lancé depuis l'été 2014 pour une réponse globale - en premier lieu de la part des autorités françaises - face à la dégradation des conditions d'accueil des réfugiés et des migrants à Calais", a déclaré la porte-parole du HCR, Melissa Fleming, lors d'un point de presse. (voir ID:nL5N10I3M4 ) D'après l'agence onusienne, quelque 3.000 réfugiés et migrants se trouvent actuellement à Calais et dans le Pas-de-Calais, soit quasiment le même nombre qu'en novembre dernier. Cette situation, souligne le HCR, n'est "ni nouvelle, ni ingérable". Au cours du week-end, en marge d'un déplacement à Singapour, le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond, a affirmé que le mode de vie et les structures sociales de l'Union européenne seraient menacés par un afflux massif de migrants venant d'Afrique. "La situation n'est pas tenable parce que l'Europe ne peut pas se prémunir et protéger son mode de vie et ses structures sociales si elle doit absorber des millions de migrants venus d'Afrique", a-t-il dit. (voir [ID:nL5N10K0GQ (Alexander Saeedy; Pierre Sérisier et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le lundi 10 aout 2015 à 16:16

    qu'ils coulent systématiquement tous les bateaux