Face à la chute des cours, les groupes miniers licencient

le
0
LE GROUPE MINIER ANGLO AMERICAN LICENCIE
LE GROUPE MINIER ANGLO AMERICAN LICENCIE

par Silvia Antonioli

LONDRES (Reuters) - Confronté à la chute des cours des métaux, qui a poussé l'action à un plus bas de 13 ans cette semaine, le groupe minier Anglo American a annoncé vendredi qu'il supprimerait 6.000 emplois environ dans les deux années à venir.

Anglo American, qui a par ailleurs annoncé une chute de 36% de son bénéfice d'exploitation semestriel, conforme aux attentes, précise que les compressions d'effectifs ne toucheront pas les postes affectés à la production. Anglo American emploie 151.000 personnes dans le monde entier.

L'action gagne 1,1% en Bourse de Londres en matinée. Au contraire, l'action du producteur de platine Lonmin chute de 7,3% à un plus bas record après que celui-ci eut annoncé la fermeture ou l'interruption de plusieurs sites en raison également de la déprime des cours des métaux.

Quelque 6.000 emplois sont menacés en Afrique du Sud par la décision de Lonmin. Le cours spot du platine est à un plus bas de six ans et demi de moins de 1.000 dollars l'once, alors que les coûts salariaux et de l'énergie ont nettement augmenté en Afrique du Sud.

Anglo American, cinquième groupe minier diversifié mondial par la capitalisation, engagé depuis 2013 dans un programme de restructuration, a souffert plus que certains pairs de la chute des cours des métaux, en raison surtout de coûts d'extraction du minerai de fer plus élevés. Il pâtit également de la morosité du marché du platine.

Anglo American a vendu ce mois-ci pour 1,6 milliard de dollars sa participation dans le groupe de matériaux de construction Lafarge Tarmac et il compte encore récupérer 1,4 milliard de dollars par la cession d'actifs non stratégiques dans le cuivre, le charbon et le platine.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant