Fabrice Paszkowski, le «facilitateur» des parties fines 

le
0
Proche de l'ancien maire socialiste de Béthune Jacques Mellick, il se vantait de sa proximité avec Dominique Strauss-Kahn. Il a été mis en examen vendredi.

C'est lui l'entremetteur qui présenta Dominique Strauss-Kahn au commissaire Jean-Christophe Lagarde et au représentant d'Eiffage, David Roquet. Vendredi, Fabrice Paszkowski a été mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée. Il a été placé en détention provisoire. À Béthune (Pas-de-Calais), ce quadragénaire fournisseur en produits médicaux, est connu comme le loup blanc. C'est un self-made-man, d'origine modeste, qui n'a pas fait d'études supérieures, et un ami de la famille de Jacques Mellick, ce socialiste qui avait été surnommé le «maire le plus rapide de France» suite à l'affaire OM-VA. Il fut ainsi le gérant d'une société de location de matériel médical de Miguel, l'un des fils de l'ancien maire de Béthune, et est également un ami proche de l'autre fils prénommé Jacques comme son père.

En 2003, DSK inaugure son club de réflexion, «À gauche, en Europe». Trois ans plus tard, un an avant la présidentielle de 2007, la section du Pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant