Fabius rajeunit ses réseaux normands

le
0

Le ministre des Affaires étrangères, patron local du PS, renouvelle les cadres en «fabiusie».

Rouen,

Nicolas Rouly est encore peu connu en Seine-Maritime, mais il dispose de quelques mois, avant les élections cantonales du printemps 2015, pour se faire un nom et assurer à la gauche, dix ans après avoir fait basculer le département, une victoire que certains disent quasi assurée. Avec l'aval de Laurent Fabius, le véritable patron du PS en Haute-Normandie. Le ministre des Affaires étrangères y bénéficie de réseaux qu'il entretient soigneusement et s'appuie sur des élus qui sont ses obligés.

Élu mercredi président du conseil général de la Seine-Maritime, Nicolas Rouly en est l'un des symboles. À 36 ans, il a derrière lui une vingtaine d'années de militantisme, d'abord aux Jeunesses socialistes, du temps de Benoît Hamon, puis au Grand-Quevilly, le fief de Laurent Fabius. En 1995, Nicolas Rouly figurait sur sa liste aux municipales. Depuis, le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant