Fabius promet de passer ses vacances en Tunisie pour «montrer l'exemple»

le
1
Fabius promet de passer ses vacances en Tunisie pour «montrer l'exemple»
Fabius promet de passer ses vacances en Tunisie pour «montrer l'exemple»

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a promis de passer une partie de ses vacances en Tunisie, afin de «montrer l'exemple» de la mobilisation de la France et de l'Europe en faveur de ce pays.

«La Tunisie a fait un grand chemin, il lui reste encore à décider de sa loi électorale et à voter. Mais pour le reste, la Constitution est à bien des égards exemplaire et il y a une pacification», a souligné le chef de la diplomatie française.

«Il faut encore qu'il y ait des progrès sur le plan économique et sur le plan sécuritaire», a-t-il ajouté, promettant une «mobilisation de la France et de l'Europe».

«Nous sommes à leur côté»

«Nous comptons énormément sur nos amis tunisiens, nous sommes à leur côté et d'ailleurs, là c'est plutôt anecdotique, mais pour encourager les choses j'ai dit et je le ferai, que je passerai une partie de mes vacances en Tunisie», a indiqué Laurent Fabius. «Je pense qu'il faut aussi montrer l'exemple et en plus c'est un exemple agréable», a-t-il ajouté.

Le ministre s'exprimait à la veille de l'arrivée à Paris du Premier ministre tunisien Medhi Jomaa, pour une visite de deux jours en France, au cours de laquelle il doit notamment rencontrer le président François Hollande, le Premier ministre Manuel Valls et le chef de la diplomatie Laurent Fabius.

Le tourisme, secteur-clé pour l'économie tunisienne, a souffert de l'instabilité qu'a connue le pays. Les autorités veulent qu'il retrouve en 2014 son niveau d'avant la révolution de janvier 2011.

Les vacances des ministres, sujet sensible

Dans l'Hexagone, les vacances des ministres et surtout leurs destinations de villégiature sont un sujet sensible pour le gouvernement, un enjeu de communication politique. L'été dernier, il fallait ainsi montrer que les membres de l'exécutif restaient mobilisables, en étant à moins de deux heures de Paris (à l'exception des ministres d'outre-mer).

Les vacances de Noël ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • secours1 le dimanche 27 avr 2014 à 20:06

    C'est sûr que si tous les Français suivent cet "exemple", notre balance commerciale s'en portera que mieux...