Fabius: L'UE va débattre de sanctions contre le programme balistique iranien

le
1
    ABOU DHABI, 18 janvier (Reuters) - L'Union européenne 
discutera cette semaine de l'opportunité d'imposer de nouvelles 
sanctions à l'Iran à la suite de ses derniers essais de missiles 
balistiques, a annoncé lundi Laurent Fabius, en visite à Abou 
Dhabi. 
    "Nous devons comparer les systèmes américain et européen, 
voir si de nouvelles sanctions doivent ou non être prises; et 
cet exercice aura lieu cette semaine", a déclaré le ministre 
français des Affaires étrangères. 
    L'Iran, qui a obtenu ce week-end la levée des sanctions 
prises contre son programme nucléaire, a procédé le 21 novembre 
à un nouveau missile balistique de portée intermédiaire, en 
contradiction avec des résolutions du Conseil de sécurité des 
Nations unies, ont dit lundi deux responsables américains. 
    En octobre déjà, la république islamique avait mené un test 
balistique. 
    La question des missiles balistiques est distincte du 
dossier nucléaire. 
    Dimanche, les Etats-Unis ont sanctionné onze sociétés et 
individus qui seraient impliqués dans le programme iranien de 
missiles balistiques.  
    "Le programme de missiles balistiques de l'Iran représente 
une grave menace pour la sécurité dans la région et dans le 
monde et continuera de faire l'objet de sanctions 
internationales", a déclaré le sous-secrétaire chargé du 
terrorisme et du renseignement financier, Adam Szubin. (voir 
 ID:nL8N1510UC ) 
    Laurent Fabius, qui a indiqué qu'il se rendrait mardi à Ryad 
pour s'y entretenir avec le roi Salman et d'autres responsables 
de la monarchie sunnite saoudienne, a par ailleurs indiqué que 
la France souhaitait atténuer les tensions entre l'Arabie 
saoudite et l'Iran. 
    Le ministre estime que Paris, où le président iranien Hassan 
Rohani est attendu la semaine prochaine, a un rôle à jour pour 
obtenir une "désescalade de la pression". 
    L'exécution le 2 janvier en Arabie saoudite d'un dignitaire 
chiite, le cheikh Nimr al Nimr, suivie par des manifestations 
anti-saoudiennes en Iran, a porté à un niveau sans précédent les 
tensions déjà fortes entre les deux puissances régionales qui se 
livrent depuis des années à un affrontement par procuration. 
     
    RENVOI 
    Pour retrouver LE POINT sur la levée des sanctions 
concernant le programme nucléaire iranien:  ID:nL8N151131      
 
 (Maha El Dahan; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bernm il y a 11 mois

    Il me semblait que les sanctions concernaient le nucleraire, pas les armes conventionnelles.Mais c'est vrai, l'Europe est le toutou des US.