Fabius : «L'idée de Hollande sur l'éducation n'est pas une priorité»

le
0
L'ancien premier ministre, soutien de Martine Aubry, estime que le Parti socialiste n'est pas crédible s'il propose de créer 70.000 emplois dans l'éducation nationale.

La tension monte au Parti socialiste à trois jours du premier débat télévisé sur France 2 des candidats à la Primaire. Invité lundi matin de RTL, Laurent Fabius est revenu sur la proposition de François Hollande de créer 70.000 postes de fonctionnaires dans l'Education nationale.

L'ancien premier ministre, qui soutient Martine Aubry, a eu le mérite de clarifier les choses : «Il faut mettre fin au non remplacement d'un fonctionnnaire sur deux qui part en retraite, a-t-il affirmé. Mais l'idée de François Hollande de créer 70.000 emplois dans l'éducation nationale nest pas une priorité, et les enseignants le comprendront. Si nous faisons de telles propostions, nous ne serons pas crédibles». Et d'ajouter, feignant un peu l'étonnement : «François Hollande est par ailleurs un homme sérieux».

Laurent Fabius a rappelé que le projet socialiste avait vocation à mettre 5 milliards d'euros à la disposition d'un gouvernement de gauche, en cas de victoire aux présidentielle

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant