Fabius favorable à un gouvernement «resserré» en cas de remaniement

le
8
Fabius favorable à un gouvernement «resserré» en cas de remaniement
Fabius favorable à un gouvernement «resserré» en cas de remaniement

Et voilà l'hypothèse du remaniement qui revient. Et dans le rôle du «Premier ministrable», c'est Claude Bartolone qui fait sans surprise lui aussi son retour. Car le président de l'Assemblée nationale est régulièrement cité comme candidat potentiel à la succession de Jean-Marc Ayrault. Cette fois, c'est le quotidien libéral «L'Opinion» qui assure que le changement pourrait intervenir «peut-être dès le mois de mars», avant les municipales. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, interrogé mardi sur ce point, ne confirme ni ne dément ces affirmations. Chez les députés socialistes ont se refusent également à commenter des «rumeurs».

Fabius : «Il faut une équipe très ramassée»

«On parle de remaniement périodiquement. C'est la décision du chef de l'Etat et puis voilà. Il n'y a pas d'autre commentaire à faire», a réagi le chef de la diplomatie interrogé mardi sur Radio Classique-LCI. «Il en est des remaniements ministériels comme des dévaluations. Elles interviennent toujours quand on ne les prévoit pas», a-t-il ajouté, demandant de «ne pas aller dans la politique fiction et de revenir aux réalités». Et le ministre de préciser : «Le jour où il y aura une évolution je pense qu'il faut une équipe très ramassée et en particulier pour tout le secteur de l'économie et des finances». 

A propos de Claude Bartolone pour remplacer Jean-Marc Ayrault, Laurent Fabius, là encore, ne confirme pas ni ne dément. Cette «décision appartient au président. Il est juge du moment, de la nature et de la composition et personne d'autre», glissant toutefois que la décision pourrait intervenir «dans plusieurs mois». 

VIDEO. Fabius : «Les remaniements ministériels interviennent quand on ne les prévoit pas»

L'invité politique de Guillaume Durand : Laurent Fabius sur WAT.tv

Silence dans les rangs des députés PS

Après Laurent Fabius, nombre de députés socialistes ont affiché mardi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 18 fév 2014 à 19:36

    Quand un Gvt de gauche surimpose les citoyens, la moindre des choses serait qu’il montre l’exemple…Nous Gvt, on est la pour se goinfrer avec nos familles et nos copains, et on en a bcp…pas vous, circulez, rien à voir ?!!!...

  • M5441845 le mardi 18 fév 2014 à 18:23

    Ayrault va surement apprécier....

  • M3493130 le mardi 18 fév 2014 à 17:33

    Il faut montrer l'exemple et donc réduire et le nombre et les avantages de tout ce beau monde!Voir l'Allemagne et son administration. Là est un exemple à suivre. Trop de fastes et de dépenses superflues au sommet de l'Etat ce qui rend le monde politique aussi peu sympathique aux yeux de ceux qui galèrent. Remaniement oui mais à cette condition. Avant les élections OUI.

  • jyth01 le mardi 18 fév 2014 à 17:29

    On ne peut pas être en démocratie quand la caste des enarques achète des votes avec l'argent des producteurs de richesses, en créant en permanence des emplois bureaucratiques garantis,en promettant le droit de vote aux immigrés,en favorisant financièrement des minorités de tous types...au détriment de la valeur travail

  • rodde12 le mardi 18 fév 2014 à 15:30

    Suite tout cela en laissant libre accès par internet à la consultation des comptes publics. Vous verrez que ça ira mieux. Il n'y aura plus qu'a obliger tout fonctionnaire à démissionner avant de postuler à une charge élective et on sera en démocratie.

  • rodde12 le mardi 18 fév 2014 à 15:27

    S'ils veulent faire des économies il faut commencer par le haut. Président demi salaire et pas de notes de frais; ministres divisés par quatre et paye divisée par deux. Ass nat et senat en supprimer trois sur quatre, la rémunération égale à deux smigs; suppression des avantages autres et notes de frais sur justificatifs. Ensuite il sera plus facile de limiter le nombre et la rémunération des hauts fonctionnaires.

  • 2445joye le mardi 18 fév 2014 à 14:13

    Ah! les gouvernements "resserrés" ! L'Arlésienne que l'UMP et le PS nous jouent depuis la nuit des temps.

  • 11881561 le mardi 18 fév 2014 à 14:04

    Sans LUI certainement !!!!!