Fabius conditionne la coopération avec l'armée syrienne contre l'EI

le
0
    PARIS, 27 novembre (Reuters) - La coopération avec l'armée 
syrienne dans la lutte contre l'Etat islamique n'est 
envisageable que dans le cadre d'une "transition politique 
crédible", a déclaré vendredi Laurent Fabius, précisant des 
déclarations ambiguës tenues dans la matinée. 
    Le chef de la diplomatie française avait évoqué sur RTL une 
possible alliance avec l'armée syrienne dans la lutte contre 
l'organisation djihadiste, qui a revendiqué les attentats du 13 
novembre à Paris et à Saint-Denis. Des propos perçus comme une 
volte-face par les observateurs et dont s'est félicité le 
ministre syrien des Affaires étrangères Walid al Moualem.  
    "La coopération de toutes les forces syriennes, y compris de 
l'armée syrienne, contre Daech est évidemment souhaitable mais, 
comme je l'ai dit avec constance, elle ne sera envisageable que 
dans le cadre d'une transition politique crédible", écrit 
Laurent Fabius dans un communiqué publié en fin d'après-midi. 
"C'est l'objectif que nous poursuivons avec détermination." 
    "La coopération de tous contre Daech est notre principal 
objectif", ajoute-t-il. "C'est le sens des démarches 
diplomatiques entreprises depuis les attentats de Paris", 
souligne-t-il. 
 
 (Marine Pennetier, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant