Fabio Celestini : "Tatoué OM jusqu'à la mort"

le
0
Fabio Celestini : "Tatoué OM jusqu'à la mort"
Fabio Celestini : "Tatoué OM jusqu'à la mort"

Fabio Celestini, c'est deux saisons à Troyes, deux autres à l'Olympique de Marseille, mais aussi quelques années en Liga où il a travaillé avec Michel, le nouveau coach du club phocéen. Devenu depuis entraîneur, le Suisse, qui est aujourd'hui à la tête du FC Lausanne, garde de bons souvenirs de son passage en France.

Salut Fabio. Comment ça se passe en Suisse ? Bien, c'est cool. J'ai repris l'équipe de Lausanne en mars après la destitution de Marco Simone. On a une équipe très jeune, on est deuxièmes du championnat, toujours en lice en coupe, donc tout roule. C'est une super expérience d'entraîneur pour moi.
Ça fait plus de dix ans que tu as quitté la France après ton départ de l'OM. L'Hexagone ne te manque pas ? Un peu. La Ligue 1 est toujours une compétition que je regarde avec beaucoup d'intérêts, c'est un championnat que j'apprécie et que j'aimerais beaucoup redécouvrir en tant que coach.
Et Marseille ? J'ai passé des moments magiques là-bas. À titre personnel, j'ai eu beaucoup de premières : ma première saison dans un club qui joue les premiers rôles, ma première participation à la Ligue des champions, ma première finale européenne (perdue contre Valence en UEFA en 2004, ndlr) C'était un régal d'être à l'entraînement, avec un putain de groupe. Vedran Runje, Frank Lebœuf, Manu Dos Santos, Didier Drogba, Steve Marlet, Daniel Van Buyten On était une bande de potes, nos familles mangeaient ensemble. Je n'en garde que du bonheur. Je suis toujours invité pour les matchs, j'ai gardé contact avec Dos Santos, Pérez ou Drogba. C'est la beauté de ce club : quand tu y joues un jour, tu es tatoué OM jusqu'à la mort. C'est une vraie famille.
Ton meilleur souvenir ? La finale de Coupe UEFA. Paradoxalement, c'était un moment assez triste, car je savais que c'était mon dernier match, et en plus, j'étais sur le banc. D'un autre côté, José (Anigo) m'a fait jouer quinze minutes et c'était une immense fierté.
Fabio calinait Z.I.Z.O.U

Tu as aimé l'OM de Bielsa ? Je suis un fervent soutien de ce coach. Quoi qu'on en dise, le collectif était impressionnant. C'est un style de football différent des autres, qu'on a rarement l'habitude de voir.…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant