Fabien Pelous : " Ce match contre le Stade Français peut être un tournant de la saison "

le
0

Après la défaite frustrante à Clermont ce week-end, le Stade Toulousain et Fabien Pelous amorcent une nouvelle phase dans le sprint final. Pour son directeur sportif, le match de dimanche contre le Stade Français peut être un tournant dans la saison. Il espère que la roue va tourner, d'autant plus que le match se déroulera au Stadium avec un engouement populaire important.

Fabien Pelous, aviez-vous besoin personnellement de dire certaines choses aux joueurs ?
C’est surtout une bonne occasion pour le faire avec la fin des doublons et cette dernière ligne droite qui va nous emmener, je l’espère, à Barcelone (où se jouera la finale du Top 14, ndlr). C’était le bon moment pour relancer les choses et mobiliser toutes les énergies que ce soit au niveau du groupe mais aussi des supporters pour faire prendre conscience aux gens que nous sommes mobilisés sur le club. Les joueurs n’ont plus en tête le rendez-vous de l’équipe de France, ça y est, maintenant tout le monde est mobilisé autour du club. Et je crois que c’était important de matérialiser ce fait là.

Pensez-vous que le prochain match au Stadium sera un succès populaire et sportif ?
Nous l’espérons en tout cas. Nous souhaitons être dans la même dynamique que ce match de Toulon évidemment sportivement mais aussi sur l’engouement populaire. Mais je crois que les deux sont souvent liés. J’ai l’habitude de dire que les supporters rendent dans les tribunes ce que les joueurs donnent sur le terrain. Nous sommes prêts à beaucoup donner dimanche sur le terrain, comme nous donnons déjà depuis pas mal de matchs. Nous sommes présents, nous mettons beaucoup d’enthousiasme et d’envie dans ce que nous faisons. Ce dernier match contre Clermont est le symbole de cela. Nous n’avons pas la réussite en ce moment, nous avons toutes les petites décisions, les arbitrages vidéo qui sont un petit peu contre nous mais nous sommes là, prêt à donner. C’est dans ces moments-là que la symbiose se fait entre le public et les joueurs. Dimanche, nous avons les ingrédients pour que cette symbiose se fasse.

Est-ce important de se mobiliser avec les supporters ?
C’est symbolique à l’approche de cette dernière ligne droite de la saison. Je crois que nous sommes tous mobilisés derrière le club : les joueurs, le staff qui travaille avec tout son effectif à présent. Nous avons envie de faire partager cela avec nos supporters, leur faire comprendre que nous avons aussi besoin d‘eux. Nous jouons pour eux, nous essayons de faire un jeu à la fois spectaculaire et efficace. D’ailleurs nous manquons encore un peu d’efficacité pour les raisons que j’ai évoquées. C’est ce que peuvent nous apporter aussi les supporters. Quand on sent l’engouement derrière soi, cela donne le surplus d’énergie en plus qui permet de faire les cinq centimètres permettant de gagner le match. Eux aussi seront importants dimanche pour peut-être faire basculer les choses en notre faveur.

« On sent qu’il y a un début de quelque chose d’intéressant »

Ce match dimanche au Stadium face au Stade Français peut-il être un tournant dans votre saison ?
Nous attendons depuis quelques matchs que la roue tourne sur ce que nous ne maitrisons pas. C’est Pâques, c’est la résurrection (sourire). J’espère que cela va se produire non pas que sur le côté religieux mais aussi sur le côté sportif, qu’on puisse avoir cette roue qui va tourner et toutes ces petites choses qui vont nous être favorables. Sur l’investissement et l’état d’esprit du groupe, il n’y a pas grand-chose à dire. Nous avions des problèmes de conquête, on les a réglés. Nous avions aussi des problèmes de finition, on essaie de les régler même si tout n’est pas parfait. J’ai l’impression que petit à petit, nous rajoutons des petites briques au groupe. Cette équipe-là est de mieux en mieux. Le fil conducteur est tout de même l’état d’esprit que nous avons montré depuis le début de la saison. Nous avons eu tout de même deux-trois accrocs sur ce point. Mais cela reste anecdotique, après nous construisons, on bosse. J’ai le sentiment que ce match pourrait être un tournant dans la saison dans ces petites choses qui vont basculer de notre côté maintenant.

Qu’avez-vous pensé du Tournoi des VI Nations de l’équipe de France ?
Nous ne pouvons pas nous satisfaire des résultats car c’est trois défaites et deux courtes victoires. Mais nous sentons que malgré tout derrière cela, il y a un changement d’état d’esprit. Cette équipe a donné de l’émotion. Autant sur les dernières années, nous avons vu une équipe un peu plus clinique, qui n’arrivait pas à faire lever les foules, autant là nous avons l’impression qu’il y a quelques prémices. Evidemment nous n’avons pas encore les résultats mais on sent qu’il y a un début de quelque chose d’intéressant. C’est le premier Tournoi. Guy (Novès, ndlr) et le staff ont pris une équipe assez cassée mentalement après cette Coupe du monde qui a marqué ce groupe-là. Il faut donc reconstruire, se laisser un peu de temps et être indulgent au début, de façon à construire sereinement l’état d’esprit et un renouveau au niveau des intentions. C’est important.

Il y a beaucoup d’obstacles à cette équipe de France...
(il coupe) Ecoutez, cela fait un moment que nous sommes sur le même débat. Je ne vais pas en rajouter une couche (rires). Il y a une commission qui a été mise en place afin d’essayer de trouver des solutions. Donc, il faut attendre le résultat de la commission et puis surtout savoir si nous allons avoir une volonté de mettre en place des choses de manière équilibrée entre les clubs et l’équipe de France. Je crois que pour l’instant, les choses ont été construites dans la négociation. Alors qu’il faudrait les construire main dans la main pour faire en sorte que nous continuons à avoir un championnat très valorisé et surtout une équipe nationale performante. Ce n’est pas incompatible dans la mesure où chacun est entendu et qu’on s’écoute pour construire ensemble, et pas le Top 14 d’un côté et le XV de France de l’autre. Car là forcément, comme nous avons besoin des mêmes joueurs, il va y avoir un point d’achoppement qui est insoluble. C’est largement faisable si nous construisons ensemble.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant