Fabien Gilot heureux des résultats des Français à Doha

le
0
Fabien Gilot heureux des résultats des Français à Doha
Fabien Gilot heureux des résultats des Français à Doha
Invité d'Alexandre Delpérier dans l'Access365 sur Sport365 ce lundi, Fabien Gilot est revenu sur la réussite des Français, et de Florent Manaudou, lors des Mondiaux en petit bassin de Doha, où il a participé au 4x50m nage libre champion du Monde.

Fabien Gilot a participé aux Mondiaux en petit bassin de Doha en catimini, ne s'alignant que sur le relais 4x50m nage libre, qu'il a remporté avec Florent Manaudou, Clément Mignon et Mehdy Metella, tous membres du CN Marseille. Invité de l'Access365 sur Sport365, il est revenu avec Alexandre Delpérier sur cette expérience. « Je suis ravi car j'avais décidé de faire un hiver de prise de forme avec les préparateurs physiques, a assuré Fabien Gilot. Au vu des résultats de trois Marseillais aux championnats de France et du forfait de Yannick Agnel, ils sont venus me chercher aux sentiments en me disant de venir faire un relais avec quatre Marseillais pour faire une médaille et pourquoi pas l'or. Revenir avec l'or, c'est une super surprise et surtout ça reste quelque chose d'historique car pas un seul club avait fait ça par le passé, et ça sera peut-être jamais reproduit. »

« C'est cette jeune génération qui va reprendre le flambeau dans pas longtemps »

En ce qui concerne Florent Manaudou, Fabien Gilot ne se fait pas d'illusions, il est bien la locomotive de la natation française avec des résultats hors normes. Mais il met aussi en avant le changement de génération qui se prépare. « On en avait déjà parlé à Berlin, c'est Florent qui fait les résultats en ramenant plusieurs médailles d'or, affirme le champion du Monde du 4x50m nage libre à Doha. Le choix de la DTN d'emmener 40 nageurs aux championnats d'Europe pour faire de la formation et que les jeunes s'aguerrissent au plus haut niveau, je pense qu'on l'a vu payer à Doha car, pour une fille comme Mathilde Cini qui bat le record de France sur 50m dos. C'est cette jeune génération qui va reprendre le flambeau dans pas longtemps. C'est une bonne chose. On parlait souvent de la natation féminine qui était en retard par rapport à la natation masculine ces derniers temps, mais j'espère que dans les mois à venir et dans les deux ans jusqu'aux Jeux Olympique, ça va continuer à sortir et que les filles vont terminer sur les podiums. »

« J'essaye de transmettre aux jeunes, de faire le lien »

Le lien entre les générations est bien symbolisé par Fabien Gilot, qui incarne « l'ancien » qui apporte sa connaissance du haut niveau aux jeunes. Le Marseillais est conscient de ce rôle et l'accepte avec plaisir. J'essaye de penser encore à ma carrière en individuel et à être performant, car après les Jeux Olympiques de Rio, je m'arrêterai. C'est sur que sur l'ancienneté, l'expérience, j'essaye de transmettre aux jeunes, de faire le lien entre la fougue de cette jeune génération qui a peur de rien et l'expérience des anciens. Je pense que ça mis dans le même pot, ça peut faire un cocktail intéressant pour les deux ans à venir et il est possible que ces deux années soient les plus belles années de la natation française. » Enfin, les championnats du Monde en petit bassin de Doha étaient la première compétition mondiale organisée au Qatar, ce qui n'était pas sans soucis pour les nageurs. « C'était pas mal mais, les trajets entre hôtels et piscines étaient un peu compliqué car il y a pas mal d'embouteillages, a affirmé Fabien Gilot. Il fallait prévoir un peu tout ça mais ils progressent sur l'organisation des compétitions internationales. C'est une bonne chose car il y a des chances qu'il y ait encore beaucoup de compétitions au Qatar. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant