F1: Webber souffle le GP de Grande-Bretagne à Alonso

le
0
F1: Webber souffle le GP de Grande-Bretagne à Alonso
F1: Webber souffle le GP de Grande-Bretagne à Alonso

par Alan Baldwin

SILVERSTONE, Angleterre (Reuters) - L'Australien Mark Webber a patienté jusqu'au 48e des 52 tours pour souffler le Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule un à l'Espagnol Fernando Alonso dimanche sur le circuit de Silverstone, préservé de la pluie.

Le pilote de RedBull s'est imposé avec 3,6 secondes d'avance sur le chef de file de l'écurie Ferrari qui visait un doublé à Silverstone.

La victoire est la seconde enregistrée par le pilote australien de 36 ans cette saison après son triomphe à Monaco.

"C'est un grand jour pour nous et un grand jour pour moi. Gagner ici de nouveau est fantastique", a déclaré Webber, déjà vainqueur à Silverstone en 2010, lorsqu'il a été interviewé sur le podium par l'ancien champion Jackie Stewart.

L'Allemand Sebastian Vettel, champion du monde en titre, a terminé troisième sur RedBull.

Viennent ensuite le Brésilien Felipe Massa (Ferrari), le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus), le Français Romain Grosjean (Lotus), l'Allemand Michael Schumacher (Mercedes) et le Britannique Lewis Hamilton (McLaren).

Alonso conserve la première place au championnat du monde avec 129 points contre 116 à Webber, 100 à Vettel, 92 à Lewis Hamilton et 83 à Kimi Räikkönen.

Commissaires, pilotes et spectateurs ont poussé un gros ouf de soulagement lorsque le départ a été donné sous le soleil après deux jours de déluge qui avaient provoqué l'interruption momentanée des essais de qualification samedi après-midi.

Alonso, qui était sorti de l'épreuve avec la pole position, a pris la tête de la course grâce à un départ finement négocié devant Webber, Schumacher, Massa et Vettel.

Grosjean a été contraint de s'arrêter aux stands dès le 3e tour pour changer d'aileron après un accrochage avec Paul di Resta (Force India).

Il est reparti en dernière position mais a ramené sa Lotus dans les dix premières places au 20e tour.

Encore plus malchanceux a été le Vénézuélien Pastor Maldonado (Williams) qui a fini 16e après s'être accroché au 12e tour avec le Mexicain Sergio Perez (Sauber) qui a été contraint à l'abandon.

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant