F1: Webber prive son cadet Vettel de pole à Abou Dhabi

le
0
MARK WEBBER EN POLE POSITION À ABOU DHABI
MARK WEBBER EN POLE POSITION À ABOU DHABI

par Alan Baldwin

ABOU DHABI (Reuters) - L'Australien Mark Webber, qui sera à la retraite à la fin du mois, a signé la pole position du Grand Prix d'Abou Dhabi de Formule Un au volant de sa Red Bull-Renault, samedi, sur le circuit Yas Marina.

Auteur d'un dernier tour de qualification canon (1'39"957), l'Australien a devancé sur le fil son coéquipier et quadruple champion du monde allemand Sebastian Vettel (1'40"075) qui, une fois n'est pas coutume, n'a pas été irréprochable.

Cette pole position est la 13e en 12 ans de carrière - et la deuxième en trois courses - pour Mark Webber qui n'a plus que trois GP à disputer, en comptant celui d'Abou Dhabi.

"Mark a effectué un excellent tour", l'a félicité Sebastian Vettel qui visera dimanche une septième victoire consécutive, ce qui lui permettrait d'égaler un record de son illustre aîné Michael Schumacher.

"J'aurais dû faire un peu mieux, mais je suis pas certain que ça aurait suffi. Il a fait un beau boulot, aucune erreur", a poursuivi l'Allemand, sacré la semaine dernière en Inde.

La deuxième ligne sera occupée par l'Allemand Nico Rosberg et le Britannique Lewis Hamilton, les deux pilotes de Mercedes qui tente de conserver sa deuxième place devant Ferrari au classement des constructeurs.

Troisième au classement des pilotes, le Finlandais Kimi Raïkkonen a réalisé le cinquième temps mais il partira de la dernière ligne en raison d'une sanction infligée par les commissaires de course après inspection de sa Lotus-Renault.

Son coéquipier chez Lotus, le Français Romain Grosjean, a signé le septième chrono.

L'Espagnol Fernando Alonso, deuxième au général derrière Vettel, a échoué en Q2 pour la première fois de la saison et devra se contenter d'une place en cinquième ligne au volant d'une Ferrari peu compétitive ces dernières semaines.

"Tout au long du week-end, nous n'avons pas été très rapides et ça s'est confirmé lors des qualifications", a expliqué le double champion du monde, avant de faire son mea culpa. "Mes tours n'étaient pas parfaits, j'ai perdu quelques dixièmes".

Après Abou Dhabi, la caravane de la F1 fera escale aux Etats-Unis et au Brésil pour les deux dernières manches de la saison.

Tangi Salaün et Simon Carraud, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant