F1: Webber devance Vettel pour la pole en Corée du Sud

le
0
MARK WEBBER S'ÉLANCERA EN POLE POSITION EN CORÉE DU SUD
MARK WEBBER S'ÉLANCERA EN POLE POSITION EN CORÉE DU SUD

par Alan Baldwin

YEONGAM, Corée du Sud (Reuters) - L'Australien Mark Webber a décroché samedi la pole position du Grand Prix de Formule Un de Corée du Sud, en devançant son coéquipier chez Red Bull, Sebastian Vettel, toujours en course pour un troisième titre mondial consécutif.

L'Espagnol, Fernando Alonso, actuellement en tête du championnat du monde sur Ferrari, partira en quatrième position, juste derrière un autre ancien détenteur de la couronne mondiale, le Britannique Lewis Hamilton (McLaren).

Alonso ne devance Vettel que de quatre points à cinq courses de la fin de la saison, y compris celle qui sera disputée dimanche sur le circuit de Yeongam.

Webber est à 60 points derrière le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus) à 37 points et Hamilton à 42 points.

"L'objectif était de partir au minimum à la deuxième ou troisième place et nous l'avons fait. Maintenant, nous allons nous concentrer sur la course", a dit le patron de l'écurie Ferrari, Stefano Domenicali.

La pole de Webber est sa première cette saison obtenue "à la régulière" -il était parti en tête à Monaco après la rétrogradation de cinq places de Michael Schumacher- ce qui constitue une surprise tant Vettel avait dominé les essais.

"Nous avons des voitures très proches, c'est sûr", a dit Webber après ce deuxième doublé de suite des Red Bull en qualifications.

"Les gars ont travaillé très dur et le travail a payé."

Cette pole position est la 200e pour un moteur Renault en Formule Un.

GROSJEAN VISE UN PREMIER TOUR SANS ENCOMBRE

Vettel s'était montré le plus rapide lors des deux premières séances d'essais qualificatifs mais le double champion du monde allemand s'est fait surprendre par la Ferrari de Felipe Massa dans la troisième.

Le Brésilien est sorti des stands juste devant lui, au moment où Vettel attaquait son dernier tour de qualification.

"Je ne peux pas blâmer Felipe", a dit Vettel, qui a remporté la dernière édition du Grand Prix de Corée du Sud, après avoir été contraint à l'abandon l'année précédente alors qu'il s'était élancé en pole.

Au terme de cette ultime séance mouvementée, Hamilton -qui rejoindra Mercedes la saison prochaine- a tiré son épingle du jeu en faisant mieux que son futur équipier dans l'écurie allemande, Nico Rosberg prenant la neuvième place et son actuel compagnon de route chez McLaren la 11e.

Le Britannique a cependant dû effectuer une manoeuvre d'évitement lorsque Mercedes a fait sortir Schumacher des stands dans la dernière phase. Mercedes a écopé d'une amende de 10.000 euros pour sortie dangereuse.

"Ce sera difficile de passer devant eux (Webber et Vettel). Ces deux-là ont clairement fait un grand pas", a dit Hamilton.

Kimi Räikkönen partira, lui, en cinquième position devant Massa et le Français Romain Grosjean, son coéquipier chez Lotus.

L'Allemand Nico Hülkenberg (Force India) occupe la huitième place sur le grille de départ devant les Mercedes de Rosberg et Schumacher, tous deux sur la cinquième ligne.

"J'espère que demain (dimanche) sera une bonne journée pour moi. J'ai besoin de passer le premier tour sans incident", a dit Grosjean, qui a eu un accrochage avec Webber au départ du Grand Prix du Japon, la semaine dernière.

Il avait déjà été suspendu au GP d'Italie pour avoir éperonné Alonso lors du premier virage du Grand prix de Belgique, à Spa-Francorchamps.

Pour les deux autres Français engagés, Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) partira à la 17e place tandis que Charles Pic (Marussia), auteur du 21e temps, s'élancera en dernière position après avoir été pénalisé de dix places pour avoir changé son moteur plus qu'il n'est autorisé sur une saison.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant