F1: Vettel remporte le Grand Prix d'Allemagne, Grosjean 3e

le
0
VETTEL REMPORTE LE GRAND PRIX D'ALLEMAGNE
VETTEL REMPORTE LE GRAND PRIX D'ALLEMAGNE

NURBURGRING, Allemagne (Reuters) - L'Allemand Sebastian Vettel, triple champion du monde en titre, a remporté dimanche le Grand Prix d'Allemagne de Formule Un sur le circuit de Nürburgring.

Aux commandes de sa Red Bull, il a devancé les deux pilotes de l'écurie Lotus, le Finlandais Kimi Räikkönen et le Français Romain Grosjean, au terme d'une course marquée par un accident qui a touché un cameraman.

Fernando Alonso, parti en huitième position sur sa Ferrari, a fini à la quatrième place et compte désormais 34 points de retard sur Vettel au classement du championnat du monde des pilotes après neuf courses sur les 19 programmées cette saison.

Vettel totalise 157 points contre 123 à l'Espagnol, Räikkönen en comptabilisant 116.

Si aucun pneumatique n'a éclaté, contrairement à ce qui s'était passé il y a une semaine à Silverstone, la course a cependant connu quelques incidents, et notamment celui qui a vu une roue de Mark Webber (Red Bull) se détacher et heurter un cameraman.

Ce dernier, touché dans les stands, a été transporté conscient à l'hôpital et ses jours ne semblent pas en danger, d'après un communiqué de la Fédération internationale de l'Automobile (FIA).

La monoplace du Français Jules Bianchi (Marussia) a, elle, pris feu, ce qui a nécessité l'intervention de la voiture de sécurité.

Cela n'a pas empêché Sebastian Vettel de remporter son 30e Grand Prix, le premier devant son public et ce quelques jours après avoir fêté son 26e anniversaire et une semaine après avoir été contraint à l'abandon sur un problème mécanique en Grande-Bretagne.

Parti en pole position, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a finalement terminé cinquième derrière Alonso, qui comme lui fut champion du monde, et devant un autre Britannique, Jenson Button (McLaren).

Romain Grosjean a réalisé l'une de ses plus belles performances et a longtemps été à la lutte avec Vettel avant de laisser passer son coéquipier Räikkönen sur les consignes de son écurie.

Mark Meadows, Chrystel Boulet-Euchin pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant