F1: Vettel partira en dernier à Abou Dhabi, Hamilton en pole

le
0
SEBASTIAN VETTEL RÉTROGRADÉ EN DERNIÈRE LIGNE AU GRAND PRIX D?ABOU DAHABI
SEBASTIAN VETTEL RÉTROGRADÉ EN DERNIÈRE LIGNE AU GRAND PRIX D?ABOU DAHABI

ABOU DHABI (Reuters) - Le double champion du monde de Formule un Sebastian Vettel s'élancera dimanche en dernière ligne au Grand Prix d'Abou Dhabi en raison d'une irrégularité de son niveau d'essence qui pourrait relancer la course au titre.

L'Allemand a initialement pris samedi la troisième place des essais qualificatifs, derrière Lewis Hamilton et Mark Webber, mais il a été rétrogradé après coup pour avoir couru avec un réservoir trop peu rempli.

Par conséquent, tous les pilotes au-delà de la deuxième place ont gagné un rang, y compris l'Espagnol Fernando Alonso, deuxième au classement du championnat du monde à seulement 13 points de Vettel.

L'Espagnol partira avec sa Ferrari en sixième position sur le circuit de Yas Marina, l'une des dernières étapes de la saison. Seuls trois Grand Prix restent à disputer, si bien que toutes les hypothèses restent ouvertes.

Aucun des deux premiers à Abou Dhabi, Lewis Hamilton et Mark Webber, ne peut encore prétendre sérieusement au titre, à moins d'un concours de circonstance rocambolesque, même s'ils ont toujours une infime chance mathématique.

Mais Fernando Alonso a toutes ses chances. La sanction infligée à Sebastian Vettel est donc loin d'être anodine.

Des doutes sont apparus après que l'équipe Red Bull et des techniciens de Renault ont demandé au pilote de s'arrêter. Après enquête, il s'est avéré que sa voiture ne contenait pas suffisamment d'essence, en violation des règlements en vigueur.

FINIR DANS LES POINTS

Lewis Hamilton avait écopé de la même sanction au Grand Prix d'Espagne en mai dernier alors que le Britannique avait signé la pole position.

"Le pilote est exclu des résultats de la séance d'essais qualificatifs (...). Il est en revanche autorisé à s'élancer en fond de grille", a expliqué la Fédération internationale de l'automobile (FIA) dans un communiqué.

L'Allemand pourra difficilement viser un cinquième succès de suite. Mais il a pris la chose avec philosophie, si l'on en croit un communiqué diffusé peu après l'annonce de sa rétrogradation.

"L'un des meilleurs sauteurs à ski de tous les temps (le Finlandais Matti Nykanen) a dit un jour: 'Chaque chance est une occasion', et en ce qui nous concerne, nous aurons de nombreuses chances demain."

Désormais, ses objectifs son revus à la baisse, de l'aveu du patron de l'écurie, Christian Horner.

"S'il parvient à finir dans les points demain, ce serait une grande réussite", a-t-il dit devant les journalistes, tout en reconnaissant que la sanction était "frustrante".

D'une humeur toute autre, Lewis Hamilton s'est félicité d'avoir été en mesure de contester l'hégémonie des Red Bull, si patente ces dernières semaines.

"C'est la première fois depuis un petit moment que l'on va commencer devant les Red Bull", a fait remarquer le Britannique juste après avoir signé la 25e pole de sa carrière.

Alan Baldwin; Olivier Guillemain et Simon Carraud pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant