F1: Vettel parmi les plus grands après son quatrième titre

le
0
VETTEL REMPORTE EN INDE UN QUATRIÈME TITRE MONDIAL CONSÉCUTIF
VETTEL REMPORTE EN INDE UN QUATRIÈME TITRE MONDIAL CONSÉCUTIF

par Alan Baldwin

GREATER NOIDA, Inde (Reuters) - Sebastian Vettel a conforté dimanche sa place parmi les plus grandes légendes de la Formule Un en décrochant à seulement 26 ans un quatrième titre consécutif de champion du monde avec sa victoire dans le Grand Prix d'Inde.

Le pilote allemand accumule les records de précocité en F1. Plus jeune quadruple champion du monde, il rejoint au palmarès le Français Alain Prost, qui avait dû attendre ses 38 ans pour coiffer sa quatrième couronne.

Seuls Juan Manuel Fangio et Michael Schumacher ont décroché plus de titres mondiaux. L'Argentin avait 46 ans quand il a obtenu son cinquième titre en 1957 tandis que l'Allemand a été sacré pour la septième fois à 35 ans en 2004.

A l'issue de la course, Chris Horner, le patron de Red Bull, a rappelé à son pilote l'ampleur de son exploit, rendu presque banal par l'écrasante supériorité de Sebastian Vettel sur tous ses adversaires cette saison.

"Tu rejoins les plus grands. Tu es tout là haut", lui a-t-il lancé par la radio de bord.

L'Allemand offre également à son écurie son quatrième titre de champion du monde des constructeurs.

"Je n'ai pas eu de mots quand j'ai coupé la ligne", a dit Sebastian Vettel sur le podium."Ca a été une saison phénoménale, l'esprit d'équipe est si fort. Ils font le travail. Moi, je n'ai qu'à me glisser dans la voiture et courir pour l'équipe."

"Ca n'a pas été une saison si facile, même si cela ne se voyait pas de l'extérieur", a-t-il ajouté.

Sur le circuit indien, l'Allemand a relégué son compatriote Nico Rosberg (Mercedes), deuxième, à près de 30 secondes. Le Français Romain Grosjean (Lotus) est grimpé sur la troisième marche du podium après s'être élancé de la 17e place sur la grille de départ.

Sebastian Vettel est invaincu en Inde depuis 2011, année où l'épreuve fut inscrite au calendrier international. Elle en disparaîtra l'an prochain.

GROSJEAN REDRESSE LA BARRE

Romain Grosjean, parti de loin après une erreur dans le choix des pneumatiques en qualifications, a doublé son coéquipier, le Finlandais Kimi Räikkönen, à trois tours de l'arrivée pour monter sur le podium.

"Je ne m'y attendais pas du tout mais je savais qu'il fallait tenter quelque chose. Je suis très fier d'être ici", a dit Grosjean, septième au classement des pilotes du championnat du monde.

Dernier rival de Vettel pour le titre avant cette course, l'Espagnol Fernando Alonso a dû se contenter de la 11e place et a donc fini hors des points après un début de Grand Prix gâché par des accrochages entre sa Ferrari et d'autres monoplaces.

Vettel totalise désormais 322 points contre 207 à Alonso.

La contre-performance de l'Espagnol fait perdre à Ferrari sa deuxième place au classement constructeurs au profit de Mercedes.

Outre la deuxième place de Rosberg, l'écurie allemande a pu compter sur la sixième de Lewis Hamilton tandis que Ferrari a dû se contenter du quatrième rang de Felipe Massa.

Alors que trois courses restent à disputer, Ferrari compte 24 points de retard sur Mercedes.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Bertrand Boucey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant