F1: Sebastian Vettel s'impose à Bahreïn sans drame

le
0
SEBASTIAN VETTEL S'IMPOSE À BAHREÏN
SEBASTIAN VETTEL S'IMPOSE À BAHREÏN

par Alan Baldwin

MANAMA (Reuters) - L'Allemand Sebastian Vettel, triple champion du monde en titre avec Red Bull, a remporté dimanche pour la deuxième année consécutive le Grand Prix de Bahreïn de Formule Un et a ainsi accru son avance en tête du classement.

Le pilote de 25 ans a devancé les deux pensionnaires de l'écurie Lotus, le Finlandais Kimi Räikkönen et le Français Romain Grosjean, deuxième et troisième respectivement.

Vettel s'est imposé avec un peu plus de neuf secondes d'avance sur Räikkönen pour remporter son deuxième Grand Prix de la saison, le 28e de sa carrière.

Au terme d'une course controversée mais qui s'est déroulée sans incident majeur et n'a pas été perturbée par les manifestations antigouvernementales, le podium a finalement été le même que la saison dernière.

"Il y a eu une jolie domination aujourd'hui. Nous avons été plus rapides que nous l'attendions", a dit Vettel, parti en deuxième position et qui a pris la tête de la course au 25e des 57 tours pour ne plus jamais la lâcher.

Romain Grosjean a terminé sur le podium pour la première fois cette saison.

Aux commandes de sa Force India, le Britannique Paul Di Resta a fini quatrième égalant ainsi son meilleur résultat en Grand Prix.

La déception a été grande en revanche pour Nico Rosberg (Mercedes), qui s'était élancé en pole position mais a échoué à la neuvième place, et pour Fernando Alonso, qu'un problème mécanique a privé de podium.

L'Espagnol, désormais quatrième du championnat du monde avec 47 points, a terminé huitième après un arrêt non prévu au stand au septième tour, alors qu'il venait d'effectuer au tour précédent l'arrêt programmé avec son écurie.

Au classement du championnat, Vettel compte 77 points, dix de plus que Räikkönen.

Lewis Hamilton pointe désormais au troisième rang après avoir terminé cinquième de la course à l'issue d'une âpre bataille avec Mark Webber, qui disputait à Bahreïn le 200e Grand Prix de sa carrière.

L'Australien a finalement terminé septième derrière le Mexicain Sergio Perez (McLaren) mais devant Alonso et Rosberg.

Le dernier point en jeu est revenu au Britannique Jenson Button (McLaren) alors que les Français Charles Pic et Jules Bianchi ont terminé respectivement 17e et 19e. Jean-Eric Vergne a, lui, été contraint à l'abandon.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant