F1: Sebastian Vettel plus rapide que jamais en Inde

le
0
SEBASTIAN VETTEL ENCORE EN POLE POSITION EN INDE
SEBASTIAN VETTEL ENCORE EN POLE POSITION EN INDE

par Alan Baldwin

GREATER NOIDA, Inde (Reuters) - Sebastian Vettel, en quête d'un quatrième titre mondial consécutif, s'élancera une nouvelle fois dimanche en pole position du Grand Prix d'Inde de Formule Un, où il n'aura pas même besoin d'un succès pour coiffer une nouvelle couronne.

Invaincu à Greater Noida depuis l'apparition de l'épreuve au calendrier en 2011, le pilote allemand de l'écurie Red Bull a signé un temps d'une minute et 24"119 secondes - un record.

"(Le quatrième titre), j'essaye de ne pas y penser mais une personne sur deux m'en parle, donc ce n'est pas évident. On va continuer à faire comme d'habitude. Ça nous a plutôt réussi jusqu'à maintenant en prenant chaque course à la fois, pas à pas, et on ne va pas faire autrement dimanche", a dit Vettel.

A 26 ans seulement, il décroche la 43e pole de sa carrière, la septième cette saison, et partira aux côtés de son compatriote Nico Rosberg, sur Mercedes.

Fernando Alonso, seul rival de Sebastian Vettel pour le titre, n'a pu réaliser que le huitième chrono.

Aux commandes de sa Ferrari, l'Espagnol compte 90 points de retard sur Sebastian Vettel alors que quatre courses restent à disputer. Il doit au minimum terminer dans les deux premiers de la course pour maintenir le suspense dans ce championnat du monde de F1.

"DANS UN AUTRE MONDE"

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) partira en deuxième ligne avec l'Australien Mark Webber, coéquipier de Sebastian Vettel. Fataliste, le champion du monde 2008 s'est résigné à voir Red Bull dominer les débats. "Ils sont dans un autre monde mais nous allons essayer de rester devant les autres", a-t-il dit.

Le Français Romain Grosjean a été le gros perdant du jour, éliminé à l'issue de la première session des qualifications, et partira en 17e position, alors que son coéquipier chez Lotus, le Finlandais Kimi Räikkönen, s'élancera de la sixième place, derrière le Brésilien Felipe Massa.

Romain Grosjean a évoqué un mauvais choix de pneumatiques pour justifier sa contre-performance.

"Les médiums n'étaient pas assez rapides", a-t-il dit. "Nous avons fait le choix ensemble, nous étions confiants dans le fait que cela serait suffisant mais nous nous sommes trompés."

Meilleur Français des qualifications, Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) a réalisé le 14e chrono alors que ses compatriotes Jules Bianchi (Marussia) et Charles Pic (Caterham) ont fini avec les 19e et 21e temps.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Julien Dury

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant