F1: Sebastian Vettel en quête d'une première à domicile

le
0
SEBASTIAN VETTEL FERA TOUT POUR UNE PREMIÈRE VICTOIRE EN ALLEMAGNE
SEBASTIAN VETTEL FERA TOUT POUR UNE PREMIÈRE VICTOIRE EN ALLEMAGNE

par Mark Meadows

NÜRBURGRING, Allemagne (Reuters) - Vettel n'a jamais remporté "son" Grand Prix d'Allemagne ni même une course en juillet et le pilote Red Bull espère bien faire mentir cette statistique dimanche, sans problème de pneus ni de boîte de vitesses.

Le week-end dernier à Silverstone a tourné à la farce, avec pas moins de cinq pilotes victimes de l'explosion d'un pneu.

Cette fâcheuse déconvenue a notamment affecté le Britannique Lewis Hamilton, qui rêvait de s'imposer devant son public et qui a vu ce rêve brisé alors qu'il était en tête de la course.

Pointé du doigt depuis le début de la saison, le fournisseur en pneumatiques Pirelli a promis cette semaine que ceux utilisés en Allemagne seraient plus résistants. Mais la grogne monte dans le paddock, où des rumeurs ont circulé d'un possible mouvement de contestation des écuries au Nürburgring.

Vettel a été épargné par ce problème de pneus le week-end dernier et c'est seulement à cause d'un problème de boîte de vitesses que le triple champion du monde a dû abandonner.

ECCLESTONE SERA BIEN LÀ

Dans ce climat délétère et malgré l'historique qui lui rappelle ses échecs à domicile, Vettel est apparu serein cette semaine.

"Je me suis toujours beaucoup amusé sur ce circuit. En 2009, j'étais monté ici sur le podium pour la première fois de ma carrière en F1. Ce fut une expérience fantastique, notamment grâce aux supporters allemands", a dit le triple champion du monde.

"Vous savez, je n'accorde pas beaucoup d'importance aux chiffres ou aux statistiques. Parfois, c'est intéressant de jeter un oeil aux statistiques mais le problème avec elles, c'est qu'elles ne montrent que ce qu'il s'est déroulé dans le passé, pas ce qui va se passer", a-t-il ajouté avec une pointe d'humour.

Malgré son abandon en Grande-Bretagne, Vettel est toujours leader du classement du championnat du monde des pilotes avec 132 points, tandis que son dauphin Fernando Alonso en comptabilise 111 et le troisième, Kimi Räikkönen, 98.

Lors du dernier Grand Prix d'Allemagne disputé sur le Nürburgring, en 2011, Hamilton s'était imposé et Vettel avait échoué au pied du podium, à la quatrième place.

La course pourrait aussi être animée en coulisses: le grand argentier de la F1, Bernie Ecclestone, a fait savoir qu'il y assisterait bien, même s'il risque une arrestation par la police allemande dans le cadre d'une affaire de corruption présumée.

Accusé d'avoir versé des pots-de-vin à un banquier allemand entre 2005 et 2006, Ecclestone a toujours clamé son innocence. Le parquet de Munich, chargé du dossier, ne s'est toujours pas prononcé sur une éventuelle mise en examen de l'homme d'affaires britannique.

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant