F1: Sebastian Vettel en pole position du Grand Prix du Japon

le
0
VETTEL EN POLE POSITION DU GRAND PRIX DU JAPON
VETTEL EN POLE POSITION DU GRAND PRIX DU JAPON

par Alan Baldwin

SUZUKA, Japon (Reuters) - Sebastian Vettel a conquis samedi sur RedBull sa quatrième pole position en quatre ans dans le Grand Prix du Japon qu'il a déjà remporté à deux reprises en 2009 et 2010.

Avec un temps d'une minute 30 secondes 839, Vettel a obtenu la 34e pole position de sa carrière ce qui le place au troisième rang des statistiques derrière Michael Schumacher (68) et Ayrton Senna (65).

Le double champion du monde en titre a jugé que sa séance d'essais qualificatifs avait été "presque parfaite".

"Je n'aurais pas pu demander mieux. La voiture a été fantastique du départ à la fin", a-t-il dit.

Le pilote allemand aura à ses côtés son coéquipier australien de RedBull Mark Webber, auteur du deuxième temps des essais de qualification.

Le Japonais Kamui Kobayashi sur Sauber et le Français Romain Grosjean sur Lotus seront sur la deuxième ligne. L'Espagnol Fernando Alonso, premier au championnat du monde avec 29 points d'avance sur Vettel, s'élancera en sixième position sur Ferrari.

Les autres perdants des essais sont les pilotes de McLaren Jenson Button et Lewis Hamilton qui visaient une cinquième pole d'affilée.

Button, vainqueur du Grand Prix l'an dernier, sera huitième sur la ligne de départ après avoir été déclassé de cinq places pour changement de boite de vitesse. Hamilton n'a pu faire mieux que le neuvième temps.

Schumacher (Mercedes), qui a annoncé jeudi à Suzuka qu'il mettait fin à sa carrière pour la seconde fois, débutera son dernier Grand Prix du Japon à la dernière place de la grille de départ en raison d'une pénalité de dix places infligée pour une collision avec le pilote français Jean-Eric Vergne à Singapour.

"La pénalité fait un peu mal mais nous n'étions pas assez rapides et je ne sais pas trop ce que nous pourrons y faire", a déclaré Button.

Hamilton, qui va quitter McLaren pour remplacer Schumacher chez Mercedes, ne se faisait pas davantage d'illusions sur ses chances de remporter le Grand Prix.

"On ne sait jamais ce qui peut se passer pendant la course mais la voiture... Je vais avoir des problèmes demain", a-t-il dit.

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant