F1: Sebastian Vettel chasse un nouveau record

le
0
SEBASTIAN VETTEL EN QUÊTE D'UN QUATRIÈME SACRE
SEBASTIAN VETTEL EN QUÊTE D'UN QUATRIÈME SACRE

par Alan Baldwin

LONDRES (Reuters) - Aucun pilote de Formule Un n'a jamais réussi à décrocher quatre couronnes mondiales avant même d'avoir 30 ans, mais pour Sebastian Vettel, être le premier est devenu une habitude.

À 25 ans, le leader de l'écurie Red Bull est déjà depuis la saison dernière le plus jeune triple champion du monde de F1. Dimanche, l'Allemand entamera la nouvelle saison en Australie encore une fois dans la peau du favori.

Avec son éternel sourire espiègle, Vettel multiplie les records de précocité: plus jeune pilote à marquer des points, à monter sur un podium, à remporter une course et, bien sûr, à être sacré champion du monde.

Il pourrait aussi rejoindre cette saison les légendes que sont l'Argentin Juan Manuel Fangio et son compatriote Michael Schumacher, les seuls à compter quatre titres de champions du monde successifs. Compte tenu de son jeune âge, il entrerait alors définitivement dans l'histoire de son sport.

Sebastian Vettel a toutefois terminé discrètement les essais de pré-saison la semaine dernière en Espagne. Il a été le seul pilote des cinq écuries de pointe à ne jamais finir en tête d'un chrono après 12 jours d'essais.

"Nous n'avions jamais connu un hiver aussi peu concluant que celui-ci", a-t-il reconnu devant les médias en Espagne, ajoutant qu'il était difficile de désigner un favori.

Alors que ses rivaux soupçonnent l'écurie Red Bull d'avoir volontairement masqué le potentiel réel de sa monoplace, tous espèrent que l'écart qui sépare les champions en titre du reste du plateau sera plus faible que la saison dernière.

"Il reste le favori", prévient cependant Alain Prost, le quadruple champion du monde français, dont le dernier titre remonte à 1993, à l'âge de 38 ans. "Derrière lui, difficile de dire."

CHANT DU CYGNE

La saison qui débute marque le chant du cygne des moteurs V8, qui seront remplacés en 2014 par de coûteux V6 turbo équipés du Kers (système de récupération d'énergie cinétique). Le règlement technique de la F1 n'a donc que peu évolué par rapport à la saison dernière.

Le principal facteur d'incertitude devrait provenir des nouvelles gommes des pneus Pirelli, destinées à favoriser davantage d'arrêts aux stands par une dégradation plus rapide.

"Je ne suis pas sûr qu'il y aura de grosses surprises pour les équipes", a dit la semaine dernière à Reuters le patron de l'écurie Red Bull, Christian Horner. "La seule surprise cette année pourrait venir des pneus."

La saison dernière avait commencé avec sept vainqueurs différents lors des sept premiers Grands Prix et cette année, neuf pilotes ont d'ores et déjà affiché des temps de référence lors des essais qui précèdent le début du championnat.

"Nous ne sommes pas tout seuls, ça c'est sûr", a dit Mark Webber, le coéquipier australien de Vettel, évoquant le niveau de concurrence à laquelle son équipe va devoir faire face.

Après trois titres successifs de champion du monde des constructeurs, Red Bull pourrait avoir moins de pression que ses rivaux affamés de succès.

Dauphin de Sebastian Vettel en 2012 après avoir bataillé jusqu'au dernier Grand Prix, Fernando Alonso a prévenu que sa nouvelle Ferrari F138 était 200 fois meilleure et à des années-lumière de l'ancienne F2012 à ce stade de la saison.

"J'ai réussi la meilleure saison de ma carrière l'an passé et j'étais content de mes performances mais je pense que cette saison sera meilleure", a affirmé l'Espagnol, élu meilleur pilote de l'année en 2012 par les directeurs d'équipes malgré le sacre de Vettel.

"Nous avons une meilleure base de départ et j'ai appris des quelques erreurs de l'an passé. Je suis mieux préparé. Je suis meilleur que l'an dernier", a ajouté Alonso à l'orée d'une saison où sera célébré le 25e anniversaire de la mort d'Enzo Ferrari, fondateur de l'écurie.

DÉBUTANTS

Mercedes a impressionné lors des essais d'avant-saison, Lewis Hamilton et Nico Rosberg signant certains des meilleurs temps au tour en Espagne.

L'adaptation du Britannique, champion du monde en 2008, au sein de sa nouvelle équipe après son départ surprise de McLaren, l'écurie de ses débuts, sera l'une des grandes inconnues de ce début de saison. Hamilton se montre confiant.

"Nous serons sans doute capables de gagner une course à un moment donné" a dit le Britannique, qui envisage d'emmener avec lui son bulldog 'Roscoe' sur quelques courses après avoir obtenu une accréditation spéciale auprès du patron de la F1, Bernie Ecclestone.

Jenson Button, sur McLaren, est désormais le pilote le plus expérimenté -même s'il n'est pas le plus vieux- à participer au championnat du monde, après la deuxième retraite de Michael Schumacher. Il a pour coéquipier le jeune Mexicain Sergio Perez, qui a remplacé Hamilton.

Un titre pour McLaren représenterait un beau cadeau d'anniversaire, cinquante ans après la création de l'entreprise par le Néo-Zélandais Bruce McLaren.

Button sera l'un des cinq champions du monde à s'aligner au départ en Australie, où seules 11 équipes seront présentes après le retrait de l'écurie HRT qui n'a pas inscrit le moindre point en trois saisons.

Il n'y aura pas de nouveau Grand Prix dans cette saison et 19 courses au calendrier, mais de nombreux nouveaux visages puisque Sauber, Caterham et Marussia aligneront à Melbourne des pilotes débutants.

Le Britannique Max Chilton et le Français Jules Bianchi feront leurs débuts en F1 sous les couleurs de Marussia. Caterham s'est attaché les services de Charles Pic, qui sera rejoint par le Néerlandais Giedo Van den Garde, un 'rookie'.

Sauber a recruté Nico Hulkenberg, venu de Force India, qui cohabitera avec le nouvel arrivant mexicain Esteban Gutierrez, et Adrian Sutil revient chez Force India après une année passée loin des pistes.

Le Finlandais Valtteri Bottas fera ses débuts en course chez Williams avec comme mentor et manager Mika Hakkinen.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant