F1 - Saison 2017 : Une écurie ne veut pas de choix des pneus

le
0
F1 - Saison 2017 : Une écurie ne veut pas de choix des pneus
F1 - Saison 2017 : Une écurie ne veut pas de choix des pneus

Alors que Pirelli a demandé l’aide de trois équipes pour le développement de ses pneus 2017, l’écurie Williams a réclamé que la règle qui permet aux pilotes de choisir leurs pneumatiques à chaque Grand Prix soit écartée pour le début de la saison prochaine.

Les paddocks vont connaître un nouveau bouleversement en 2017. L’un des changements qui fait le plus parler aujourd’hui est celui concernant la taille des pneus. La saison prochaine, Pirelli va fournir aux onze écuries des pneumatiques plus larges. Si jusque-là tout va bien, le fait que Red Bull, Mercedes et Ferrari participent de très près au développement de ces gommes créer un malaise profond en coulisse. Si toutes les formations obtiendront les données recueillies lors des tests, elles ne pourront pas essayer ces nouveaux pneumatiques avant les essais de pré-saison 2017. Forcément, chez Williams, on se sent lésé. Pat Symonds, le directeur technique de l’écurie britannique, a demandé que la règle permettant aux pilotes de choisir dix de leurs treize pneus pour chaque course soit mise de côté pour les Grand Prix qui lanceront la saison 2017. Williams souhaite que tout le monde se fasse à ces changements et soit ainsi sur un pied d’égalité. « Je pense que nous avons un problème déclare Pat Symonds au magazine Autosport. La règle apparue cette année, qui épice un peu la course et apporte un peu d’aléatoire dans les stratégies, ne marchera pas la saison prochaine. Nous devons faire nos choix de pneus avant Noël et, donc, avant d’avoir mis la monoplace en piste avec les nouveaux pneus. Nous aurons choisi les pneus des cinq à six premières courses avant même d’avoir fini les essais. » Pat Symonds ne veut donc pas de la règle du choix de pneus pour la première moitié 2017. Il souhaite aussi que Pirelli décide pour toutes les écuries d’une même allocation pneumatique. Une position partagée par Jock Clear, l’ingénieur en chef de Ferrari.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant