F1: Romain Grosjean promet de prendre des départs plus sages

le
0
ROMAIN GROSJEAN DIT TRAVAILLER POUR PRENDRE DE MEILLEURS DÉPARTS
ROMAIN GROSJEAN DIT TRAVAILLER POUR PRENDRE DE MEILLEURS DÉPARTS

YEONGAM, Corée du Sud (Reuters) - Le Français Romain Grosjean a présenté ses excuses jeudi à Mark Webber pour un accrochage au premier tour du Grand Prix de Formule Un du Japon le week-end dernier et promis qu'il ferait tout pour éviter à l'avenir ce genre de départs à la hussarde.

Sur le circuit de Suzuka, Mark Webber s'était élancé en première ligne mais l'incident l'a privé de toute chance de podium et a il dû se contenter de la neuvième position.

Sitôt la ligne d'arrivée franchie, il s'en est vertement pris à Romain Grosjean qu'il a traité de "taré du premier tour".

Assis jeudi face à Mark Webber en conférence de presse avant le Grand Prix de Corée du Sud ce week-end, Romain Grosjean a dit qu'il comprenait la frustration et la colère de son collègue.

"Je suis pleinement conscient des risques au départ. Je travaille pour changer un certain nombre de choses mais ça ne produit pas ses effets du jour au lendemain. C'est en cours", a-t-il déclaré. "J'ai dit que j'étais vraiment désolé. Je ne suis pas stupide et je suis conscient des risques. Et avec un peu de chances les choses changeront à partir de maintenant."

Pour sa première saison pleine en F1, Romain Grosjean a été impliqué dans une série d'accrochages au premier tour. En septembre, il avait été suspendu pour un Grand Prix après une collision avec Fernando Alonso en Belgique.

Le pilote souhaite aussi ne pas s'attirer les foudres de son équipe. "Dans l'équipe, on a pas mal parlé. Ils ne sont pas contents, je ne suis pas content de ce qui s'est passé dans les premiers tours", a-t-il dit.

"Il y a 550 personnes qui travaillent à Enstone (l'usine du constructeur en Angleterre) pour nous fournir la meilleure voiture possible. Et si vous ruinez tout dans les 100 premiers mètres, ce n'est pas une bonne chose."

Alan Baldwin, Simon Carraud pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant