F1: Romain Grosjean a tenu ses promesses

le
0

par Alan Baldwin

YEONGAM, Corée du Sud (Reuters) - Romain Grosjean est parvenu à éviter tout pépin, a marqué quelques points et poussé un soupir de soulagement dimanche à l'issue du Grand Prix de Corée du Sud de Formule Un qui s'est achevé pour lui sans encombre.

Le pilote de l'écurie Lotus savait tous les regards braqués sur lui après que l'Australien Mark Webber l'a qualifié de "taré du premier tour" après leur accrochage au Grand Prix du Japon la semaine dernière.

Le Français s'est excusé et s'est attaché à ne s'attirer aucune critique à Yeongam, et il a tenu sa promesse.

Suspendu lors du Grand Prix d'Italie à la suite d'un premier accident au premier tour à Spa, qui avait contraint à l'abandon Fernando Alonso alors leader du championnat du monde des pilotes, Grosjean a fini en Corée à la place d'où il s'était élancé: la septième.

"Evidemment, j'étais un peu nerveux au départ. Mais nous avons fait de gros efforts cette semaine pour comprendre certaines choses et cela a certainement aidé. Le départ n'a pas été des plus faciles et j'ai évité les actions risquées", a dit le Français à l'issue de la course.

"Ensuite, cela s'est passé assez normalement (...) Je suis content d'avoir franchi la ligne d'arrivée après une course propre."

La satisfaction était aussi évidente chez Eric Boullier, le manager de l'écurie Lotus.

"C'était bien de voir Romain piloter très finement malgré la pression qui pesait sur ses épaules. Je crois qu'il apprend de ses expériences et cela le rendra encore plus fort", a dit Boullier, également ravi de la cinquième place de l'autre pilote de l'équipe, Kimi Räikkönen.

Le Finlandais a terminé cinquième et occupe la troisième place au classement du championnat du monde des pilotes.

"Nous savions que nous ne lutterions pas pour la victoire aujourd'hui et la cinquième place de Kimi est le maximum que nous pouvions obtenir", a encore dit Boullier.

"Nous avons marqué une bonne poignée de points pour le championnat des constructeurs et, même si la troisième place s'éloigne (Lotus est quatrième à 29 points de McLaren, troisième), nous ne rendons pas les armes."

Quatre courses restent à disputer d'ici la fin de la saison, à New Delhi (Inde), Abou Dhabi (Emirats arabes unis), Austin (Etats-Unis) et l'ultime épreuve sur le circuit d'Interlagos, à Sao Paulo au Brésil, le 25 novembre.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant