F1 : Red Bull, le plus rapide... à l'arrêt !

le
0
Plus d'une vingtaine d'hommes s'affairent autour de Webber lors des arrêts au stand.
Plus d'une vingtaine d'hommes s'affairent autour de Webber lors des arrêts au stand.

Une seconde et 923 centièmes. Le temps d'un battement d'ailes... Et de changer quatre roues à une Formule 1. C'est ce qu'a réussi l'écurie Red Bull dimanche à Austin, aux États-Unis, lors de l'unique arrêt de Mark Webber. Certes, cette courte durée équivaut seulement au temps d'immobilisation du véhicule et n'a pour l'instant pas été validée par la FIA. Car les statistiques de la Fédération internationale de l'automobile totalisent l'ensemble du temps passé dans la zone des stands. Soit 23 s 537 pour le pilote Red Bull, pas si loin des prestations des autres pilotes. "C'est la cerise sur le gâteau", s'est néanmoins réjoui Christian Horner, le patron de Red Bull, dont les deux pilotes se sont hissés sur le podium (Vettel 1er, Webber 3e). L'écurie autrichienne est à l'image de son leader, Sebastian Vettel : toujours à la recherche du moindre record, pour marquer de son empreinte l'histoire de la F1. Une vingtaine de personnes mobilisées Red Bull avait d'ailleurs déjà revendiqué ce record à la suite du GP de Malaisie (2,05 s), avant que Ferrari ne l'améliore. Pour atteindre ce niveau de performance, Red Bull ne laisse rien au hasard. Explication de Jean-Louis Moncet, spécialiste de la F1 sur Canal+ : "Déjà, les mécaniciens qui s'en occupent ne changent pas au cours de la saison. Ils s'entraînent tous les deux jours à l'usine et, lors des week-ends de course, multiplient les séances d'entraînement." Au total, une vingtaine de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant