F1 : quand le GP de Monaco fait son cinéma

le
0
Lors du tournage du film Grand Prix, en 1966, des caméras avaient été fixées sur certaines monoplaces.
Lors du tournage du film Grand Prix, en 1966, des caméras avaient été fixées sur certaines monoplaces.

Quelques heures après le Grand Prix de Formule 1 de Monaco, ce dimanche, la Palme d?or sera attribuée à Cannes, à 54 kilomètres de là. La distance est bien plus ténue encore entre ses deux événements planétaires qui mêlent glamour, strass et paillettes. Depuis des décennies, des stars se montrent d?ailleurs autant sur la Croisette que sur les balcons du Rocher. De Mireille Darc en 1967 à Cameron Diaz en 2013, on ne compte plus les stars qui se sont rendues au GP de Monaco.

Mais la proximité ne s?arrête pas là. Cette course est aussi une vitrine pour le septième art : on y vante la sortie d?un énième blockbuster américain où l?on fait du circuit le décor d?un film, comme Grand Prix (en 1966) et Weekend of a Champion (sorti en 2013). Retour sur ces années où le GP de Monaco et le cinéma ont fait très bon ménage.

1966 : Grand Prix, la course de l?intérieur

Dans les années 60, le septième art est toujours le bienvenu à Monaco, tant il est cher aux yeux de la princesse Grace. Le jeune réalisateur américain John Frankenheimer décide alors de poser ses caméras à Monaco pour un film, Grand Prix, consacré à la F1. À 36 ans, il choisit de prendre part à la course, de filmer la bataille sur l?asphalte grâce à une caméra fixée sur le museau d?une monoplace. John Frankenheimer venait d?inventer la caméra embarquée. Les stars du film...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant