F1 : Nico Rosberg, la malchance si près du but

le
0
Vice-champion du monde cette saison, Nico Rosberg a souffert dimanche à Abu Dhabi, voyant le titre lui échapper au profit de Lewis Hamilton, son coéquipier chez Mercedes.
Vice-champion du monde cette saison, Nico Rosberg a souffert dimanche à Abu Dhabi, voyant le titre lui échapper au profit de Lewis Hamilton, son coéquipier chez Mercedes.

À Abu Dhabi ce week-end, Nico Rosberg affichait un visage souriant, décontracté. "J'arrive boosté, en confiance", avait-il répété en conférence de presse, fort de sa victoire quinze jours plus tôt à São Paulo. Certes, il avait signé samedi sa 11e pole position de la saison. Mais sa course le lendemain s'est transformée en calvaire. Dépassé par Hamilton dès l'extinction des feux, il a ensuite été victime de problèmes mécaniques. Résultat : une longue descente aux enfers jusqu'à la 14e place. Hamilton s'est même offert le luxe de le dépasser, en toute fin de course. Un épilogue malheureux pour l'Allemand qui, jusqu'à ce Grand Prix, disputait le titre au Britannique.

Un moment rare dans la carrière d'un pilote, qui plus est pour Nico Rosberg qui ne s'est plus retrouvé dans la peau d'un possible champion depuis dix ans. À cette époque, l'Allemand évoluait en GP2, l'antichambre de la F1. Il y avait déjà le désert comme décor - c'était à Bahreïn - et il bataillait pour le titre avec Heikki Kovalainen. Comme le rapporte Lquipe, il avait alors insisté, lors d'une photo avec son rival, pour être pris devant lui. Durant tout le week-end de course, il confirmait cette ambition affichée sans rougir sur la piste : Rosberg avait aussitôt pris le meilleur sur son rival, remporté les deux courses pour être sacré sans discussion champion du monde.

Une ascension progressive en F1

Huit saisons se sont donc écoulées...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant