F1: Nico Rosberg en pole position à Monaco

le
0
NICO ROSBERG EN POLE POSITION AU GP DE MONACO
NICO ROSBERG EN POLE POSITION AU GP DE MONACO

par Alan Baldwin

MONACO (Reuters) - L'Allemand Nico Rosberg a décroché sa troisième pole position consécutive, samedi, à Monaco, où il a signé un doublé avec son coéquipier de l'écurie Mercedes, Lewis Hamilton.

La deuxième ligne sera occupée dimanche par les Red Bull de l'Allemand Sebastian Vettel, triple champion du monde en titre et actuel premier au classement des pilotes, et de l'Australien Mark Webber.

Le Finlandais Kimi Räikkönen et l'Espagnol Fernando Alonso seront en troisième ligne.

Rosberg aura l'occasion dimanche de devenir le premier pilote de Formule un à rejoindre son père - Keke, vainqueur en 1983 sur Williams - au palmarès de la course la plus prestigieuse de la saison.

L'Allemand s'est bien gardé de s'enflammer, peut-être parce que les Mercedes si brillantes aux essais n'ont pas jusqu'à présent confirmé en course.

"C'est toujours agréable d'entendre des statistiques comme celle-là mais ça ne changera rien demain (dimanche)", a-t-il dit.

"A Barcelone, nous avons eu beaucoup de mal pendant la course et j'ai fini à 70 secondes du vainqueur (ndlr, 6e). Nous progressons pas à pas mais nous avons encore des problèmes à régler. L'usure des pneus est toujours notre faiblesse mais nous ferons de notre mieux et qui sait ?"

Hamilton, battu de 91 centièmes, s'est déclaré heureux de sa deuxième place. "Je me suis battu tout le temps car je manquais de vitesse. J'ai lutté avec la voiture et c'est la première fois que ça m'arrive depuis 2005. Jusqu'à présent le week-end est difficile et je suis juste heureux d'être sur la première ligne", a-t-il dit.

GROSJEAN ET MASSA DECEVANTS

Vettel, qui avait réussi le meilleur temps de la deuxième séance mais n'a pu rivaliser avec les Mercedes, a assumé sa défaite.

"C'était très serré. Mercedes a été très rapide tout le week-end. Nous savons qu'ils sont rapides sur un tour mais je ne veux pas que ce soit une excuse", a-t-il dit. "Si quelqu'un est à blâmer, c'est moi. La voiture a été très bonne."

Les essais avaient été précédés par une averse qui a rendu la piste humide et entretenu le suspense.

Le Brésilien Felipe Massa a été victime d'une sortie de route de sa Ferrari et partira en dernière position.

L'autre perdant de la journée est le Français Romain Grosjean. Il n'est pas parvenu à se qualifier pour la troisième et décisive séquence d'essais chronométrés sur sa Lotus et ne prendra le départ qu'en 13e position ce qui représente un lourd handicap, particulièrement à Monaco où les dépassements sont difficiles.

Le Néerlandais Giedo van der Garde a en revanche réussi la meilleure performance de sa jeune carrière en Formule un en signant le 15e temps.

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant