F1 : Nico Rosberg dominé et agacé, jusqu'à quand ?

le
0
La déception de Nico Rosberg, dimanche dernier en Chine, après la victoire de son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton.
La déception de Nico Rosberg, dimanche dernier en Chine, après la victoire de son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton.

Le constat est implacable et le GP de Chine, le week-end dernier, l'a rappelé à tous les observateurs : en ce début de saison, Nico Rosberg ne fait pas le poids face à Lewis Hamilton. Troisième du Championnat du monde, l'Allemand est loin de ses performances de l'an dernier, où il rivalisait et rendait coup sur coup à l'Anglais. Illustration de cette baisse de régime : les qualifications. L'an passé, Nico Rosberg avait obtenu onze poles positions en dix-neuf Grands Prix. Cette année, il n'a jamais été le plus rapide le samedi et a même dû partir en deuxième ligne lors du GP de Malaisie. Pire, le pilote Mercedes ne cache pas son agacement, en course comme en conférence de presse.

Nico Rosberg semble déjà menacé par le "syndrome Massa" : en 2008, le Brésilien s'était battu pour le titre jusqu'à la dernière course et n'a, depuis, jamais été à ce même niveau de performance. À l'époque, un certain Lewis Hamilton avait remporté son premier titre de champion. Pour ne pas revivre la même mésaventure, Nico Rosberg doit réagir, dès ce week-end à Bahreïn. Retour sur le début de saison et les signes d'agacement grandissant de l'Allemand.

GP d'Australie : la question, l'expression d'un doute

Rien ne change pour cette rentrée des classes à la mi-mars. Les Mercedes font toujours figure de bonnes élèves et Hamilton domine toute la course. Rosberg, deuxième, ne parvient pas à revenir sur son coéquipier : il ne réussit pas à réduire...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant