F1 : Nico Rosberg, à la gloire de son père

le
0
Nico Rosberg est devenu champion du monde cette saison, comme son père, Kéké Rosberg, en 1982.
Nico Rosberg est devenu champion du monde cette saison, comme son père, Kéké Rosberg, en 1982.

En juin 1985, Keke Rosberg est un homme pressé. Le pilote Williams-Honda vient de remporter le Grand Prix de Détroit et doit rapidement quitter les Etats-Unis pour rallier l'Europe. Et pour cause : son fils Nico va naître quatre jours plus tard dans un hôpital en Allemagne. Pilote de 1978 à 1986, Keke s'est forgé une belle réputation en Formule 1, lui qui est parvenu à être sacré champion du monde en 1982, au cours d'une décennie dominée par Nelson Piquet et Alain Prost. Trente quatre-ans après, son fils Nico s'offre lui aussi le grall dans la nuit d'Abou Dhabi et devient le troisième Allemand champion du monde de F1.

Plus fort que Schumacher chez Mercedes

Pour Nico, la course automobile s'impose rapidement comme la voie à suivre. Son père Keke va le conseiller, l'épauler et le soutenir, notamment de manière financière. En karting, à l'âge de 15 ans, il doit se battre sur la piste avec un certain Lewis Hamilton ? déjà ? qui le dominera à l'issue de la saison. Deux ans plus tard, c'est sous les couleurs de l'écurie familiale, la « Team Rosberg » que Nico remporte à 17 ans le championnat d'Allemagne de Formule BMW. Ensuite, il poursuit ses gammes au sein de l'écurie française ART Grand Prix en GP2, l'antichambre de la Formule 1. L'Allemand remporte le titre mondial, un an avant d'être imité par Lewis Hamilton.

Nico Rosberg arrive...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant