F1: Michael Schumacher veut savourer ses seconds adieux

le
0
SECONDE RETRAITE CE DIMANCHE POUR MICHAEL SCHUMACHER
SECONDE RETRAITE CE DIMANCHE POUR MICHAEL SCHUMACHER

par Alan Baldwin

LONDRES (Reuters) - Michael Schumacher fera ses adieux au monde de la Formule Un dimanche sur le circuit d'Interlagos au Brésil, à l'endroit même où il avait pris sa première retraite en 2006.

Mais il compte cette fois-ci savourer ce moment.

Le septuple champion du monde, qui mettra fin lors du dernier Grand Prix de la saison 2012 à un laborieux come-back de trois ans chez Mercedes, a assuré que son départ était cette fois-ci irrévocable.

Cette course, la dernière de l'année, sera donc aussi la dernière d'une carrière phénoménale entamée en 1991. L'année prochaine, son baquet chez Mercedes sera occupé par le Britannique Lewis Hamilton, champion du monde 2008.

Et, à en croire Michael Schumacher, aujourd'hui âgé de 43 ans, il n'y avait peut-être pas de meilleur endroit pour se retirer que cette piste chauffée à blanc par la passion des amateurs brésiliens de sports mécaniques.

"J'y apprécie toujours l'enthousiasme des supporters et c'est tout simplement un formidable circuit qui a déjà été le théâtre de moments mémorables et a toujours produit des courses spectaculaires", a expliqué le pilote.

"C'est aussi le circuit qui me rappelle Ayrton (Senna)", a ajouté l'Allemand en souvenir du pilote brésilien mort en 1994, l'année du premier des sept sacres de Michael Schumacher.

Le triple champion du monde Ayrton Senna s'était imposé à Interlagos en 1993. Cette année-là, il partageait le podium avec un jeune loup répondant au nom de Michael Schumacher. Par la suite, l'Allemand a gagné trois fois sur cette piste.

AURA FANÉE

"Mon départ de la Formule 1 sera probablement moins émouvant qu'en 2006, lorsque nous luttions encore pour le titre. Tout était plus intense", a expliqué Michael Schumacher.

"Cette fois, je serai en mesure de soigner davantage mes adieux et, avec un peu de chance, de les savourer aussi."

"J'ai vécu de fantastiques années en Formule Un et j'ai reçu un grand soutien des fans partout dans le monde. Je tiens particulièrement à les remercier pour cela."

Six ans après ses premiers adieux, il partira avec une aura un peu fanée mais ses records, eux, sont intacts et devraient le rester de nombreuses années, voire des décennies, en dépit des efforts déployés par son jeune compatriote Sebastian Vettel.

Ses sept titres de champion, ses 91 victoires en Grand Prix, ses 155 podiums et ses 68 pole positions sont autant de performances inégalées. Michael Schumacher a aussi inscrit plus de points en championnat que n'importe lequel de ses collègues.

Ses 13 victoires en 2004 et ses 19 podiums consécutifs à cheval sur les années 2001-2002 restent sans équivalent.

Durant son retour, il n'a été que l'ombre de celui qui écrasait la concurrence du temps de sa splendeur chez Ferrari. Depuis 2009, il n'est monté qu'une fois sur le podium, cette année à Valence.

En 2006, il luttait encore pour le titre à Interlagos. Cette année, il est 15e au classement du championnat du monde et n'a pas empoché le moindre point lors des six derniers Grand Prix. Mais il ne désespère pas de finir sur une bonne note.

"Je serais le plus heureux si je pouvais dire au revoir après une course solide et je suis certain que nous ferons tout pour."

Simon Carraud pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant