F1 : Mercedes accélère, Ferrari progresse, McLaren patine

le
0
À l'instar des Williams et des Red Bull, les Ferrari espèrent pouvoir concurrencer les Mercedes lors de la prochaine saison de F1.
À l'instar des Williams et des Red Bull, les Ferrari espèrent pouvoir concurrencer les Mercedes lors de la prochaine saison de F1.

Ce sont des habitudes que les fans de F1 connaissent bien. À l'approche de la nouvelle saison, qui reprendra le 15 mars en Australie, les écuries aiment brouiller les cartes. On rassure les partenaires, on assure que la voiture "fait beaucoup de progrès" et on se montre confiant en toute circonstance. Il convient donc de trier les déclarations avec parcimonie, tout comme les chronos des pilotes : certains aiment "en garder sous le pied" pour surprendre lors du premier Grand Prix. Pourtant, quelques certitudes demeurent, comme la grande forme de Mercedes, double champion en titre (pilote et constructeurs). Décryptage des forces en présence à quinze jours du début de la nouvelle saison.

Mercedes, toujours au top

La saison dernière, seules trois victoires avaient échappé à Mercedes (sur 19 Grands Prix). Les Flèches d'Argent avaient survolé le championnat en laissant pour seul suspense la bagarre pour le titre entre ses deux coéquipiers, Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Aux essais à Barcelone, rien ne semble vraiment avoir changé : Rosberg a signé le meilleur temps absolu dans cette dernière session (1'22''792) juste devant Hamilton (1'23''022). Mieux, Mercedes est l'écurie qui a effectué le plus de tours de piste pendant les tests hivernaux avec 1 292 tours, contre seulement 1155 pour la 2e écurie la plus assidue, Sauber. Afin de rester humble, Rosberg a néanmoins assuré avoir "perdu de l'adhérence" sans pouvoir l'expliquer. Pourtant, difficile...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant