F1: Lewis Hamilton s'élancera en pole position à Monza

le
0
LEWIS HAMILTON EN TÊTE AU DÉPART DU GRAND PRIX À MONZA
LEWIS HAMILTON EN TÊTE AU DÉPART DU GRAND PRIX À MONZA

MONZA, Italie (Reuters) - Le Britannique Lewis Hamilton s'élancera dimanche en pole position au Grand Prix d'Italie sur le circuit de Monza où il a signé samedi le meilleur temps des essais qualificatifs devant son compatriote et coéquipier chez McLaren, Jenson Button.

L'écurie s'est adjugé pour la troisième fois consécutive la première place sur la ligne de départ et, comme en Hongrie et en Belgique, elle peut viser une victoire qui permettrait à un ou ses pilotes de combler une partie de leur retard au classement.

D'autant que le leader du championnat, l'Espagnol Fernando Alonso, n'a réussi lui que le dixième temps des essais dans le temple de son équipe, Ferrari.

Consolation pour la Scuderia : la troisième place décrochée par le Brésilien Felipe Massa, mal en point depuis le début de la saison avec un maigre bilan de 35 points glanés en 12 Grands Prix.

"Je crois que les essais ont été bien meilleurs pour moi", s'est félicité Lewis Hamilton, le plus rapide lors de la troisième et dernière séance qualificative.

Le champion du monde 2008 continue d'être au centre des attentions au début du week-end, au cours duquel les rumeurs n'ont cessé de bruisser sur son éventuel transfert chez Mercedes.

Ces spéculations n'ont visiblement pas déstabilisé Lewis Hamilton, qui a signé la 23e pole position de sa carrière pour la plus grande joie des dirigeants et du personnel de McLaren.

"Les dernières courses ont montré notre force", a affirmé son coéquipier Jenson Button, vainqueur dimanche dernier à Spa. "C'est fantastique d'avoir obtenu les deux premières places, mais ça ne veut pas dire pour autant que la course sera facile."

AUCUN ITALIEN AU DÉPART

En dépit de ces précautions oratoires, la première place offre un avantage certain sur le circuit de Monza, où le pilote parti en pole position a remporté la victoire finale à six reprises lors des dix dernières années.

Cette statistique offre un présage favorable à McLaren, mais pas à Jenson Button qui a échoué trois fois à la deuxième place ces trois dernières années.

Un autre Britannique, Paul Di Resta, a réalisé le quatrième temps, mais a écopé d'une pénalité de cinq places pour un changement non autorisé de boîte de vitesse.

La rétrogradation infligée au pilote de Force India profite à Michael Schumacher, toujours adulé par les "tifosi" italiens qui n'ont rien oublié de son passé glorieux chez Ferrari. Il s'élancera depuis la deuxième ligne.

L'Allemand Sebastian Vettel partagera la troisième ligne avec son compatriote Nico Rosberg.

Le Français Romain Grosjean, suspendu à Monza pour avoir provoqué un accident spectaculaire le week-end dernier au départ du Grand Prix de Belgique, n'a pas participé aux séances du week-end.

Il y aura tout de même deux Français, Jean-Eric Vergne et Charles Pic, qui partiront respectivement en 16e et 20e position. En revanche, aucun Italien ne sera au départ de la course pour la première fois depuis 1969 à Monza.

Simon Carraud pour le service français, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant