F1 : Le mea-culpa de Vettel après son affaire avec Hamilton

le
0

Après la querelle, place aux excuses.

A Bakou, le ton était fortement monté entre Sebastian Vettel (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes). En cause, un accrochage entre le pilote allemand et le Britannique sur la piste, alors que ce dernier avait freiné fort devant la monoplace Ferrari. "Hors de la voiture, ma perception était différente de celle que j'ai eue au volant. J'ai pris une mauvaise décision. Mon geste n'était pas le bon. J'étais énervé et j'ai réagi avec excès. Suis-je fier de ce moment ? Non. Puis-je l'effacer ? Non. Est-ce que je le regrette ? Oui. Cela ne sert à rien de traîner encore cette histoire", a ainsi reconnu Vettel, dans une interview accordée au quotidien L'Equipe.

Si Vettel regrette son geste, le pilote assume ses responsabilités. "Mon interprétation du comportement de Lewis (Hamilton) en piste était fausse. Je m'en suis rendu compte. Mais sur le coup, j'étais en colère et j'ai voulu lui montrer mon mécontentement. Je ne voulais pas lui faire du mal. Ce n'est pas comme si je l'avais frappé. J'ai compris mon erreur, pris mon téléphone et appelé Lewis (Hamilton), dès le lundi, pour lui en parler", confie-t-il. Si la tension entre les deux pilotes semble être retombée, le GP d'Autriche, prévu dimanche 9 juillet, promet d'être légèrement électrique. Avec ce mea-culpa, l'Allemand a fait le premier pas vers Hamilton, aux deux hommes de clore définitivement le sujet sur la piste de la Red Bull Ring.

Désormais à neuf réprimandes sur son permis (la 12eme entraînant une exclusion), Sebastian Vettel ne vit pour autant pas dans la peur. "A Bakou, il ne s'agissait pas d'un incident de course. Nous étions derrière la voiture de sécurité. Je pense avoir appris de mes erreurs. Je ne vis pas avec cette épée de Damoclès. Je suis un pilote et dépasser en F1 n'est pas une chose facile. Nous n'avons pas beaucoup de temps pour prendre la décision lorsque l'occasion se présente'', a-t-il expliqué.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant