F1 - Le HALO n'arrivera pas avant 2018

le
0
F1 - Le HALO n'arrivera pas avant 2018
F1 - Le HALO n'arrivera pas avant 2018

En plus de certaines décisions concernant notamment les communications radio, le Groupe Stratégique de la F1 s’est exprimé pour retarder l’introduction d’un élément de protection pour la tête des pilotes à 2018, pour se donner plus de temps de recherche.

Que ce soit le HALO de Ferrari ou l’Aeroscreen de Red Bull, il n’y aura pas de nouvel organe de sécurité pour la tête des pilotes de F1 en 2017. A l’occasion d’une réunion organisée ce jeudi à Genève, le Groupe Stratégique de la F1, qui réunit des représentants d’écuries, de la FIA et de la FOM, a décidé de retarder à 2018 l’introduction d’un tel élément et de permettre plus d’essais grandeur réelle lors de la fin de la saison 2016 et durant la saison 2017. « Il a été décidé qu’en raison de la période relativement courte jusqu’au début de la saison 2017 du championnat du monde de F1, il aurait été plus prudent d’utiliser le restant de cette saison et le début de la saison suivante pour évaluer plus avant le plein potentiel de toutes les options sur la table avant une confirmation définitive, déclare la FIA dans un communiqué. Ceci va inclure plusieurs tests sur circuit avec le système HALO durant les séances d’essais libres du reste de la saison et durant la première partie de la saison 2017. »

Le HALO, solution préférée de la FIA

Alors que Red Bull a testé de son côté son concept d’« Aeroscreen », un pare-brise pour F1, lors du Grand Prix de Russie en début de saison, c’est bien le système HALO proposé par Ferrari, qui est un énorme arceau en carbone qui a la préférence de la FIA à l’heure actuelle, mais la Fédération n’est pas fermée et si un meilleur concept venait à être proposé, il serait testé comme il se doit : « Alors que le HALO et actuellement la solution préférée, car il propose la solution la plus large à l’heure actuelle, le consensus trouvé au sein du Groupe Stratégique assure qu’une année de développement supplémentaire pourrait permettre de trouver une solution encore plus complète, mais le HALO reste une option forte pour une introduction en 2018. » La sécurité reste au cœur des priorités des décideurs de la F1 mais, comme le montre certaines décisions récentes, la précipitation ne semble plus de mise, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant