F1: le gouvernement français ne financera pas un Grand Prix

le
0
LE GOUVERNEMENT NE COMPTE PAS FINANCER PAS UN GRAND PRIX DE F1
LE GOUVERNEMENT NE COMPTE PAS FINANCER PAS UN GRAND PRIX DE F1

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a confirmé qu'il ne participerait pas au financement d'un Grand Prix de Formule Un, a fait savoir mardi la Fédération française du sport automobile (FFSA) sur son site internet, (www.ffsa.org).

"Madame la ministre a confirmé (...) que l'Etat n'accorderait aucune contribution financière au Grand Prix de France, qu'il s'agisse de subventions directes ou d'une garantie en cas de déficit d'exploitation", écrit la FFSA après un entretien entre son président Nicolas Deschaux et la ministre des Sports, Valérie Fourneyron.

Cette confirmation de la position du gouvernement socialiste et écologiste, peu enclin à financer une course de F1 en période de crise économique, semble sonner le glas des deux projets de relance d'un Grand Prix de France sur les circuits de Magny-Cours ou du Castellet.

"Dans ces conditions, la FFSA interrogera les deux porteurs de projets sur les suites qu'ils comptent donner à leurs candidatures, face à l'absence d'implication financière de l'Etat", précise le communiqué de la Fédération.

Le Grand Prix de France a été supprimé du calendrier de la F1 en 2008.

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant