F1: la suite de l'alternance au Grand Prix d'Espagne ?

le
0
F1: la suite de l'alternance au Grand Prix d'Espagne ?
F1: la suite de l'alternance au Grand Prix d'Espagne ?

par Alan Baldwin

LONDRES (Reuters) - La Formule Un a connu cette saison quatre vainqueurs différents lors de ses quatre premiers Grands Prix, et rien ne dit que le cinquième, celui d'Espagne pourrait déroger à la règle dimanche.

Après le cavalier seul de Sebastian Vettel l'an dernier, la F1 version 2012 offre à ses aficionados un spectacle plein de suspense. Jenson Button (McLaren), Fernando Alonso (Ferrari), Nico Rosberg (Mercedes) et Sebastian Vettel (Red Bull) se sont successivement imposés.

En conséquence, le classement du championnat du monde présente cette année une densité rare. Cinq pilotes - les vainqueurs plus Lewis Hamilton (McLaren) - se tiennent en dix points, avec l'Allemand Vettel qui mène la danse.

Il faut remonter à près de trente ans, en 1983, pour retrouver cinq vainqueurs différents lors des cinq premières courses. Le père de Rosberg, Keke, était alors sur le circuit.

Pour remettre de l'ordre dans la hiérarchie, le circuit de Catalogne est peut-être l'endroit idéal. L'issue de la course est souvent écrite dans la grille de départ tant le dépassement y est difficile.

Le pilote en pole position l'a emporté dans dix des onze derniers Grands Prix disputés en Catalogne. Les performances réalisées aux essais pourraient donc s'avérer cruciales.

"C'est l'un des circuits où il est le plus délicat de doubler, mais j'espère faire un bon temps dans les qualifications pour me faciliter la tâche pendant la course", analyse Hamilton.

HAMILTON ET WEBBER AMBITIEUX

Le Britannique, deuxième en embuscade au classement du championnat à quatre points de Vettel, arrive à Barcelone avec beaucoup d'ambition.

Le champion du monde 2008, dauphin du pilote allemand il y a un an sur ce même circuit, a accroché la pole à deux reprises cette saison et son heure pourrait sonner avec le retour de la F1 en Europe.

"On a eu droit à une grande course l'an dernier, j'avais poussé Sebastian dans ses retranchements. Cette année, je pense que nous disposons d'une voiture comparativement plus forte", souligne-t-il.

L'Australien Mark Webber, coéquipier de Vettel, a réalisé le meilleur temps des essais ces deux dernières années et cette statistique lui donne quelque crédit.

"J'aime bien le circuit de Barcelone, on travaille souvent ici et c'est un circuit qui m'a été favorable dans le passé", note-t-il.

Si Red Bull et McLaren croient en leurs chances, Lotus entend également se mêler à la victoire finale avec Kimi Räikkönen, le champion du monde 2007 de retour cette année en F1, et le Français Romain Grosjean, troisième il y a trois semaines à Bahreïn.

Enfin, le septuple champion du monde, Michael Schumacher, qui avait fait de la Catalogne son jardin avec un record de six victoires, espère revenir au premier plan, même si l'Allemand n'a pas encore décroché un podium depuis son retour aux affaires en 2010.

Pascal Liétout pour le service français, édité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant