F1 - Hamilton va devoir réaliser un sans-faute historique

le
0
F1 - Hamilton va devoir réaliser un sans-faute historique
F1 - Hamilton va devoir réaliser un sans-faute historique

Lewis Hamilton n’a plus le choix. Il doit réaliser un sans-faute lors des cinq derniers Grands Prix s’il veut espérer glaner le titre de champion de Formule 1.

23. C’est le nombre de points qui séparent actuellement Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Une course au titre de Champion du monde qui s’annonce haletante entre les deux pilotes de l’écurie Mercedes. Il reste cinq Grands Prix à disputer cette saison : Japon, Etats-Unis, Mexique, Brésil et Abu Dhabi. Autant de courses pour départager les deux têtes d’affiches de la Formule 1. Idéalement positionné il y a une semaine, Lewis Hamilton a relancé son équipier, bien malgré lui, lors du Grand Prix de Malaisie. Son moteur a explosé à quinze tours de l’arrivée. Un terrible coup dur pour l’Anglais qui voit donc son coéquipier Nico Rosberg prendre une avance considérable dans le sprint final pour le titre mondial.

Pas de deuxième place possible

Le scénario est simple pour Hamilton. Il va tout simplement devoir remporter les cinq derniers Grand Prix restants s’il veut s’assurer de conserver son titre de champion du monde si d'aventure son coéquipier chez Mercedes, Nico Rosberg, ne connaissait pas la moindre défaillance. Avec actuellement 265 points, Hamilton aura besoin de 125 points supplémentaires pour s’assurer le titre. Quant à Rosberg « seulement » 103 points lui suffiront. Ainsi, quatre victoires et une seconde place au podium ne seraient pas suffisant dans le cas où son coéquipier Nico Rosberg lui chipe la vedette lors d’un Grand Prix et parvient à terminer deuxième sur toutes les autres courses. Dans ce cas de figure, le Britannique comptabiliserait 383 points, et l’Allemand 385. Avec une moyenne de 18 points par course pour le vice-champion du monde, l’Allemand se retrouve en position favorable, quand son concurrent direct ne présente qu’une moyenne de 16.5 points par course. Autant dire que si on se fie aux chiffres, Nico Rosberg est en ballotage favorable pour remporter son premier titre mondial. Ces calculs ne tiennent pas compte, en revanche, des aléas de la course.

« Prier pour que la voiture tienne »

Lewis Hamilton en est conscient. Il n’aurait pas été question d’un tel scénario s’il avait connu davantage de réussite lors du fameux 41e tour. Très énervé à la suite de cette mésaventure, le Britannique avait couvert un individu imaginaire d’opprobre. « Quelqu’un ne veut pas que je gagne cette année », lance Hamilton au micro de la BBC. Une perte de sang-froid de la part du triple champion du monde en titre (2008, 2014 et 2015) qui s’est excusé par la suite sur sa page Facebook. « Aujourd'hui, ma douleur est indescriptible. (...) Mais j'ai 100% confiance en mon équipe. Ils ont travaillé tellement dur, à la fois sur la piste et à l'usine: je veux leur dire un grand merci ». Conscient du défi de taille qui se dresse devant lui, Lewis Hamilton n’est pas du genre à s’avouer vaincu. « Je n’ai aucune idée de ce qui peut se passer lors des cinq prochaines courses. Je vais devoir être concentré autant que possible, faire les mêmes performances que j’ai réalisées ce week-end (1er et 2 octobre : nldr), et prier pour que la voiture tienne ». Rendez-vous le 27 novembre prochain pour connaître la réponse.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant